Sciences

Samedi 25 Octobre 2008


De chair et d'âme - Boris Cyrulnik
Pour tous ceux qui s'intéressent au fonctionnement du cerveau et au psychisme de l'être humain voici un livre qui met en corrélation l'action de l'inné et de l'acquis.

Cela m'a conforté dans l'idée que j'ai toujours eue que l'un ne va pas sans l'autre et que l'interférence entre les deux est constante. b[L'auteur est très optimiste] en disant que tout est possible, et en même temps il déculpabilise les personnes qui ont plus de mal à combattre les problèmes que d'autres.

En effet certaines personnes sont des plus gros transporteurs de sérotonine que d'autres. Cette substance joue un rôle majeur dans l'humeur gaie ou dépressive mais pour être gros transporteur de sérotonine il faut être programmé génétiquement. Ce transport plus important de sérotonine n'est possible que par l'action de certains gènes qui façonnent des protéines plus longues. Cela ne veut pas dire pour autant que notre action ne peut rien changer car l'environnement joue un rôle très important. Le bain sensoriel d'un enfant peut renforcer ou diminuer cette faculté: "d'après ce concept, vérifié par l'imagerie médicale et les tests neurologiques, l'expérience acquise lors des routines de l'existence optimise les cicuits formés dans la petite enfance et peut même les améliorer avec l'âge...."

L'auteur fait constamment référence à des expériences menées sur les animaux et sur des cas humains où des imageries médicales ont montré les réactions sur le cerveau en fonction des expériences menées, notamment pour montrer l'importance de l'empathie. Ceci nous amène à dire que le plus important pour l'évolution de l'individu est l'amour: "pour devenir intelligent nous devons être aimés".

Il ne faut pas toutefois que cet amour surprotège car le bonheur ne va pas sans le malheur. En effet, une personne qui ne connaît aucune difficulté ne se rend pas compte de son bonheur et elle n'est pas armée pour faire face aux difficultés éventuelles rencontrées dans la vie. "La meilleure protection consiste à éviter les chocs qui détruisent autant qu'à éviter de trop s'en protéger..."

Enfin, l'auteur montre que chaque âge a sa force et sa faiblesse et traite des problèmes du vieillissement et du rapport avec dieu.

Ce livre est parfois un peu trop scientifique pour des gens non avertis mais le fait qu'il soit étayé d'exemples permet une bonne compréhension du fonctionnement de l'être humain. Il permet aux pessimistes de garder le moral en réalisant que nous pouvons toujours évoluer et que tout est possible!!

Catherine Chateau-Artaud


La planète se réchauffe : Comprendre pour mieux lutter - Patrice Drevet
Voici un autre ouvrage proposé aux Editions du Chêne.

Ecrit par Patrice Drevet, figure incontournable du petit écran (présente la météo sur France 2) le livre s'ouvre sur une citation d'Einstein: B["Il n'existe que 2 choses infinies, l'univers et la bêtise humaine".]b

A travers cet ouvrage, on voit bien que l'homme en a fait suffisamment pour justifier cette pensée. Nous en sommes à un tournant crucial du choix de notre avenir. Sans tomber dans le catastrophisme spectaculaire, la situation reste cependant clairement analysée et les perspectives suffisamment claires.

Ouvrage de lecture facile, abondamment illustré de belles photographies, très explicite et apportant à tout public les notions nécessaires à la compréhension de ce problème fondamental. Les lecteurs initiés y trouveront un condensé clair et pédagogique des différents aspects de la question.

B[Cette lecture ne peut aboutir qu'à une prise de conscience ou à un renforcement de celle-ci!]b L'approche aborde plusieurs volets, des climats du passé à l'évolution des prises de conscience; en passant pas les notions de météorologie et les conséquences des bouleversements climatiques, on aboutit à une série de "bons conseils" pour minimiser les dégâts. L'idée de "développement durable" prend ici des formes très concrètes.

Le tableau que l'auteur (aidé d'éminents spécialistes) nous peint de notre avenir est suffisamment réaliste et effrayant pour que chacun se sente partie prenante dans cette dernière manche d'un combat où personne ne sortira indemne.
Cependant l'auteur reste sur une note optimiste en espérant que cette situation de crise planétaire, les nations soient condamnées à s'entendre sur les mesures à prendre pour assurer la survie de l'humanité - car l'enjeu est bien celui-ci. "Ce n'est pas la planète qu'il faut sauver, c'est l'homme".

B[Parions tous pour qu'Einstein se soit montré excessif!...]b

B[André Château-Artaud]b

Sciences



Le grand manuel de Franc-Maçonnerie - Geoffray d’A
Un manuel que je n’ai pas encore eu l’occasion de lire mais qui paraît intéressant. Ce manuel a pour objectif de nous enseigner ce qu’est la Franc-Maçonnerie de l’intérieur.

Il s’agit de 4 livres réunit en un seul :
L[Le livre d'Occident, répond sans détours à une série de questions sur la FM et évoque cet univers et son but.]l
L[Le Livre d'Orient reprend des rites complets.]l
L[Le Livre du Midi publie des planches signées.]l
L[Le Livre de Septentrion publie un extrait du Livre des Kadosh (inédit), un glossaire et différentes notes et réflexions.]l

B[Si cela vous intéresse, je vous invite à regarder l’interview de l’auteur]b ici.

Je vous invite aussi à jeter un coup d’œil sur le dossier de presse qui nous en apprend déjà pas mal.

Vanina Delobelle

Sciences



La parole perdue des pierres - Odile Alleguede
B[Il s’agit d’un livre documentaire et scientifique sur les pierres précieuses et l'histoire de quelques joyaux mythiques. ]b

Cet ouvrage pose diverses questions peu courantes lorsqu'on achète ou simplement admire un bijou. B[Par exemple: ]b
L[Existe-t-il un champ de forces subquantiques au coeur de la matière ?]l
L[La réputation, bénéfique ou maléfique, de certains bijoux en est-elle une des manifestations ?]l
L[Que sont exactement les énergies vibrant au sein des cristaux ?]l

Les questions sont infinies, à la mesure de l’ignorance que l’homme entretient face à certains pans de la réalité où le consensus n’a plus cours. Quelques curieux cependant y ont pénétré, notamment des scientifiques. Qu'ont-ils à nous apprendre ?

Enfin, que penser alors de ces bijoux, célèbres ou non, dont l’Histoire conserve un ineffaçable sillage de drames ou de protection ? Du légendaire rubis de Gengis Khan au fabuleux collier de la Déesse des Faveurs, ayant appartenu à Pierre Loti, en passant par l’amulette du pape Alexandre VI, ou le Tau de Charlemagne, vous suivrez un curieux chemin de découverte des pierres.

Vanina Delobelle

Sciences



Einstein, un siècle contre lui - Alexandre Moatti
B[Pour la plupart des êtres humains qui n’ont pas poussé l’étude des sciences physiques au-delà de la dose communément admise, Einstein symbolise l’homme de science, le savant par excellence :]b solitaire, auteur d’une théorie révolutionnaire, il est à l’origine de nombreuses découvertes scientifiques, dont les applications vont de l’arme nucléaire au GPS. Pourtant, depuis 1905, année de parution de ses premiers articles sur la relativité restreinte, Einstein a été l’objet de controverses particulièrement âpres. C’est une description de cet aspect parfois oublié d’Einstein et de son impact sur notre société, qu’Alexandre Moatti nous propose, dans son second livre paru chez Odile Jacob.

Attention, il ne s’agit pas d’un ouvrage d’introduction à la relativité. Pour cela, il existe déjà d’excellents ouvrages éducatifs, comme le Que Sais-je No 37, écrit par Paul Couderc. B[Sa lecture, que je vous conseille également, vous permettra de distinguer entre les deux théories de la relativité, dites relativité restreinte et relativité générale, développées toutes deux par Einstein]b, la première en 1905, et la seconde en 1915, après dix longues années de recherche. Dotées d’outillages mathématiques distincts, les deux théories se complètent et viennent toutes deux, d’ailleurs contribuer à l’exactitude du GPS. Mais il n’est pas nécessaire de connaître ni de comprendre ces deux théories pour ouvrir le livre d’Alexandre Moatti.

B[Moatti s’intéresse particulièrement à l’histoire de l’opposition à Einstein et à ses théories, depuis 1905 et jusqu’à une époque très récente.]b Il distingue différentes époques, différents motifs, différents personnages, qui ont tous, à un moment ou à un autre, farouchement marqué leur opposition à Einstein. Le premier front du refus viendra … de France, pour plusieurs raisons. B[D’une part, la disparition progressive de toute approche de physique théorique à partir de 1870, laisse le champ libre aux physiciens issus du domaine de l’optique, adeptes de la théorie de l’éther, qu’Einstein rendra définitivement obsolète.]b D’autre part, un chauvinisme important, qui règne au début du 20e siècle: les physiciens français, pour la plupart, jusqu’à la fin de la seconde guerre mondiale, rejetterons l’école de physique allemande personnifiée par Hertz, Einstein, Planck et d’autres. Ce rejet aura un impact significatif sur le niveau scientifique dans le domaine de la physique, en France, à cette époque.

Le second front du refus naîtra en Allemagne, avec le développement et la propagation des idées nazies à partir du milieu des années 20. L’opposition à Einstein et à la relativité sera alors une opposition fondée principalement sur des bases antisémites. Symboles d’une physique aryenne, plus proche de l’expérimentation que de la théorie, Stark et Lenard personnifieront une opposition exaltée à la relativité comme avatar d’une « physique juive ». C’est assez heureux, car ce rejet de la relativité sera la principale raison pour laquelle l’Allemagne nazie se focalisera sur les fusées sol-sol, et ne réussira pas à mettre au point une arme nucléaire.

Plus près de nous, le polytechnicien et prix Nobel d’économie Maurice Allais prendra le relais, jusqu’à une détestable campagne de dénigrement pour plagiat, menée dans les colonnes de « La Jaune et La Rouge », revue mensuelle des Polytechniciens. Représentants de ce que Moatti dénomme « l’alterscience », Allais et ses affiliés reprocheront à Einstein d’avoir plagié le mathématicien français Henri Poincaré, pour sa contribution à la formulation des équations de Lorentz, tout en rejetant la relativité comme une théorie fausse et non prouvée. Plagier une théorie qui se révèle fausse, c’est un comble !

Outre ces trois grandes catégories d’opposants, Moatti recense d’autres personnalités plus ou moins célèbres, professeurs de physique ou de mathématiques, mercenaires de la science, ou savants de renom, et nous rappelle que le prix Nobel décerné à Einstein fut l’un des plus disputés, si bien que ce dernier ne recevra son prix qu’avec un an de retard, et ne participera d’ailleurs pas à la cérémonie. Moatti revient également sur la visite effectuée par Einstein à Paris, rappelle comment une part non négligeable de la nomenklatura scientifique française « boycotta » ce dernier, assez inutilement.

B[Au-delà de ces rappels historiques, le livre de Moatti propose une intéressante plongée dans les milieux scientifiques du milieu du 19e siècle à nos jours. Une part de l’histoire rarement enseignée à l’école, une raison de plus pour se plonger dans cette lecture instructive.]b

Hervé Kabla


Les indispensables : mathématiques et physiques pour tous - Alexandre Moatti
Voici un ouvrage à mettre entre toutes les mains. A la frontière entre la vulgarisation scientifique et le précis de mathématique et de physique, ce livre parcourt, en une vingtaine de chapitres, bon nombre de concepts mathématiques et physiques, et décline leur application dans la vie de tous les jours. Prenez par exemple le calcul d’un trajet avec votre GPS. Peu de gens en ont conscience, mais le calcul de votre position doit, pour être exact, tenir compte de deux termes de correction, l’un issu de la théorie de la relativité générale, l’autre de la relativité restreinte (au passage, on y apprend que ces deux théories n’ont rien à voir entre elles)…

Polytechnicien, ingénieur des Mines, l’auteur dirige le portail www.science.gouv.fr depuis sa création en 2003. Il réussit l’incroyable tour de passe-passe, consistant à nous faire comprendre des concepts scientifiques très élaborés, sans avoir à plonger dans une littérature scientifique d’un niveau inabordable pour le commun des mortels. Du coup, la lecture ne pâtit pas de longs énoncés ou de démonstrations hors de notre portée…

De l’application du calcul des probabilités aux élections, à l’élaboration de courbes fractales, de la théorie de l’expansion de l’univers au théorème de Gödel (et à ses fausses interprétations), voici donc un livre qui vous tiendra … disons « éveillé ». A certains, il rappellera de plus ou moins agréables souvenirs. A d’autres, je l’espère, il donnera l’occasion de constater, si besoin était, que la capacité à élaborer des théories scientifiques reste l’un des principaux différentiateurs de l’espèce humaine. En cette semaine de la fête de la science, et quelques jours après le nouveau lauréat Nobel français, c’est l’occasion de redécouvrir cette phrase, attribuée à John Von Neumann : « Si les gens ne croient pas que les mathématiques sont simples, c’est uniquement parce qu’ils ne réalisent pas à quel point la vie est compliquée. »

Petit plus : l’auteur tient un blog à l’adresse suivante : http://www.maths-et-physique.net/

Hervé Kabla


Quelque chose se passe, le sens de la tradition dans l'orient musical - Jean During
B[On est ici dans un ouvrage très détaillé de ce qu'est la musique de l'orient et du Moyen-Orient, notamment celle de l'Iran.]b Pour ceux qui veulent tout savoir sur ce domaine, vos voeux seront exhaussés.

En dehors des détails très techniques concernant les intervalles, les ornementations, les rythmes, les notions de tradition, de la légitimité de celle-ci et de ses limites, Jean During aborde ce qui pour moi était essentiel dans ma recherche : Ce qui se passe dans la transmission de maître à élève, ce qui se passe quand les musiciens entrent dans leur hâle (état), ce qui se passe au niveau des auditeurs.
On se rend compte alors de toute la complexité de cette musique hors du temps.

B[Extraits :]b
I["Ce n'est pas ton regard à toi qui guérit, tu es seulement un instrument. Ce n'est pas toi qui agis, on t'a mis un ney dans les mains et on t'a dit : "voilà les notes", mais d'où est-ce que la musique te vient à l'esprit ? De toi-même ? Si tu crois cela, tant pis pour toi. Non ça vient d'en haut. Il y a des révélations ( vahi), tout comme pour Moïse, Mohammad, 'Ali. Notre musique va de la poitrine au ciel."

"La pratique musicale se définit comme un pouvoir, une théurgie, une magie."

"Le musicien détient le pouvoir potentiel considérable par lequel il agit sur les passions et les émotions, mais aussi sur les forces supranaturelles."

"La connaissance authentique est "expérientiale" en ce sens que, au contraire de la connaissance "objective" ou de la réflexion "spéculative", elle unifie le sujet et l'objet, et cela d'une manière telle que le sujet s'en trouve transformé. C'est pourquoi les maîtres persans disent parfois : "Ce n'est pas l'homme qui fait la musique, c'est la musique qui fait l'homme." ]i

Nathalie Château-Artaud


La terre est plate : une brève histoire du XXIe siècle -  Thomas L. Friedman
B[Voici un ouvrage décevant,]b dont j’avais lu beaucoup de bien avant de l’acheter, et dont la lecture – en diagonale, en une demi-heure – ne m’a rien apporté. Peut-être est –ce dû au très fort décalage en son titre beau et audacieux, et son contenu assez plat…

B[L’idée de base, c’est que, XXIe siècle aidant, la terre n’est plus cette planète à la surface variée que nous connaissions, mais un « univers uniforme » où tout se ressemble.]b Qu’on soit à Tokyo, Paris, Bangalore ou Buenos Aires, on retrouvera les mêmes aliments, les mêmes musiques, les mêmes façons de se vêtir, les mêmes thèmes d’actualité. Pas faux. Cette hypothèse s’appuie sur de nombreux exemples, choisis principalement autour de l’essor des nouvelles technologies et de l’Internet, des réseaux sociaux, des délocalisations en Chine, des centres d’appels en Inde, etc. Bref, une collection de poncifs, qui mis les uns après les autres, ne font qu’agacer le lecteur. Ce qui constitue le corps d’un assez bon article de quelques dizaines de pages, ne peut prétendre à constituer un ouvrage de près de 300 pages.

B[Bien sûr, Thomas Friedman a raison, la terre est bien devenu plate, mais avons-nous besoin de lire 300 pages de sa prose pour le comprendre ?]b J’en doute. Sans parler de la traduction en français, qui elle aussi, nous laisse à croire qu’elle a été délocalisée en Inde : parler de « réseau de connectivité à large bande » là où l’expression française et « réseau haut débit », ou parler du « code AJAX », pardonnez-moi, mais cela me fait penser à une traduction réalisée à l’emporte pièce, par quelqu’un qui n’a jamais entendu parler nouvelles technologies en France…
B[Bref, La terre est plate, et ce livre aussi…]b

Hervé Kabla


La Terre est un être vivant: L’hypothèse Gaïa - James Lovelock
Jusqu'à présent, nous connaissions les gentils écologistes, adeptes d'un retour a la nature et d'un abandon de toute forme nocive de technologie, et de l'autre coté les affreux industriels et autres scientifiques, prêts a tout pour dérégler la planète. Désormais, il faudra compter avec un troisième profil: les adeptes de GAIA. B[L'Hypothèse GAIA est un texte dont la première parution date de 1979.]b Son auteur, James Lovelock, est un scientifique érudit anglais, un touche a tout de génie, qui s'est intéressé à de multiples domaines scientifiques, à la fois par curiosité, et par souci de promouvoir une théorie innovante concernant l'évolution de notre planète.

B[Cette théorie part d'un constat: tout au long de ces 3 à 4 milliards d'années d'existence, notre planète a souvent changé de d'aspect, et d'habitants, mais a toujours su préserver une forme d’habitat pour que plusieurs formes de "vie" biologique s'y établissent.]b Par exemple, sa température a pu varier, mais est toujours restée dans des limites acceptables pour une vie organique: ni trop froid comme sur Mars, ni trop chaud comme sur Venus ou Mercure. De la même manière, la composition de son atmosphère, le degré de salinité des océans, et plein d'autres paramètres sont restés dans des plages raisonnables. Ce fait, remarquable en tant que tel, a poussé Lovelock à établir une théorie selon laquelle la planète Terre serait autorégulée. Une sorte de système global, dans l'ensemble des composants permettraient, par un subtil jeu de dosage et d'échanges, de maintenir dans l'état que nous connaissons. Une approche qualifiée d'homéostasie.

Cette théorie est déjà fort séduisante en elle-même. Mais Lovelock va plus loin, et suggère que certains des changements provoqués par l'homme (accroissement de certains gaz, par exemple), ne seraient pas si catastrophiques pour la planète, qui est habituée à gérer de tels déséquilibres. Ainsi, la diminution de la couche d'ozone, par exemple, ne serait pas un phénomène si catastrophique, mais un cas comme un autre de déséquilibre de ses différents constituants, que GAIA saura gérer. B[En revanche, Lovelock nous prévient que le véritable de risque, est celui de toucher les mécanismes qui permettent à cette autorégulation de se faire.]b En somme, et pour utiliser un parallèle anthropomorphique, Lovelock suggère qu'on pourrait atrophier un membre de GAIA, mais qu'il y a un risque réel de toucher à ses poumons ou à son cerveau, sans le savoir. B[Par exemple, la déforestation massive par un accroissement des terres agricoles, correspondrait à une atteinte à l'un de ces mécanismes de régulation.]b

Jamais pédant, utilisant un vocabulaire scientifique à la portée de tout individu ayant suivi une scolarité normale, Lovelock nous permet d'effectuer un fabuleux voyage dans le temps, dans l'espace, ainsi qu'au travers de multiples disciplines scientifiques: biologie, géologie, physique, chimie. B[Assurément un ouvrage à lire, si l'on veut comprendre quels sont les vrais risques environnementaux, et quels sont ceux qui présentés comme tels, ne servent que des intérêts électoraux...]b

Hervé Kabla


Le petit livre des prénoms - Héloïse Martel
Vous attendez un enfant ? Courrez vous le procurer. Quand on doit choisir, cette petite aide n’est pas de trop. Il vous présente tous les prénoms classés par ordre alphabétique entre garçons et filles, la personnalité associée, la fête et le saint.

B[Succint mais efficace. Un bon panorama des prénoms existants pour faire un choix important !]b

C'est un livre en tout petit petit format !

Vanina Delobelle