Vers un nouveau marketing...(Towards a new marketing approach...)

Piston versus recommandation



Piston versus recommandation
Est-ce vraiment différent ? Avant, on parlait de piston et cela avait une connotation négative. Le piston, c’était seulement pour certains et beaucoup avaient justement cette fierté de réussir sans piston. Le pistonné était montré du doigt, du genre il n’a pas réussi par lui-même.

Aujourd’hui, nous sommes tous des recommandés plus ou moins de quelqu’un et plus grand-chose ne se fait sans recommandation. On n’utilise plus la notion de piston et celle de recommandation n’a pas de consonance négative, elle est même encouragée. Preuve en est les « referrals » demandés dans les différents réseaux sociaux ou encore les modèles mis en place tels que Jobmeeters qui ne reposent que sur la recommandation.

Le pistonné, maintenant, c’est devenu monsieur tout le monde. Culpabilité évanouie, image négative effacée, la recommandation est au cœur de nos nouveaux modes de fonctionnement. Que ce soit pour faire des bonnes affaires ou pour trouver un job, ça se fera grâce à notre réseau.

Mercredi 12 Septembre 2007
Vanina Delobelle
Lu 5172 fois


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 7 Mars 2014 - 17:38 Power vs. Money

Dimanche 23 Février 2014 - 21:25 Ying and Yang

Vendredi 23 Août 2013 - 23:25 8 secrets of success