Vers un nouveau marketing...(Towards a new marketing approach...)

Le mérite donne-t-il du goût aux choses ?



Le mérite donne-t-il du goût aux choses ?
On dit souvent que le bonheur ne se mesure que par rapport au malheur. N’apprécie-t-on pas davantage une chose quand on peut la mesurer par rapport à une autre ? Ainsi on apprécierait la fortune quand on n’a pas vécu dans l’opulence, la paix intérieure quand on a été tourmenté, d’avoir un job quand on n’en a pas eu avant, …

Par conséquent, on apprécierait davantage une promotion quand on l’a attendue depuis longtemps. Un jeune qui aurait rapidement un poste à responsabilités n’en mesurerait pas autant la valeur qu’une personne avec de expérience qui a travaillé dur pour l’obtenir. La « sueur » serait donc nécessaire pour pouvoir tirer le meilleur parti des choses.

Par exemple, avec la première bulle internet beaucoup ont eu des opportunités en or, certainement prématurément, et ont ensuite subi le contre coup. Quand vous parlez avec ces personnes, elles sont aujourd’hui plus raisonnables et savent davantage attendre et apprécier les opportunités qui se présentent à elles. Pourquoi ? Parce que le contre coup de la bulle a été si fort et qu’elles ont du tellement se battre pour s’en remettre, que les acquis d’aujourd’hui ont un goût bien meilleur. Un peu maso la nature humaine quand même mais la réalité le montre bien, il faut « manquer » un peu pour apprécier à sa juste valeur ce que l’on possède.


Samedi 23 Juin 2007
Vanina Delobelle
Lu 2438 fois


1.Posté par Matthieu M. le 23/06/2007 10:05
A l'inverse, on dit bien qu'on ne prend conscience de son bonheur que lorsqu'on ne l'a plus..

2.Posté par Fred Brunel le 23/06/2007 17:23
C'est exactement pareil avec l'argent. Quand on né dans un milieu très favorisé, acheter des biens prix n'as pas le même gout que lorsqu'on travaille et patiente pour.

Je ne sais plus ou j'avais lu ça mais on dis que l'on trouve du bonheur durant le chemin qui mène à un objectif. Une fois qu'on l'a atteint, après l'euphorie, on doit passer à autre chose et recommencer a nouveau. Je suis sur que vous avez deja ressenti ce moment.

C'est bien pour ca que les milliardaires font des achats complètement délirants et ne savent pas quoi faire pour trouver bonheur. Tout simplement parce qu'ils n'ont plus cette phase de reve, de patience et de mérite pour acquerir quelque chose.

3.Posté par stephane le 26/06/2007 19:21
Je suis tout à fait d'accord avec toi, mais élargirai la question aussi sur la dimension qui consiste à donner à une recrue la possibilité non plus que de ces acquis, mais aussi sur son potentiel réel ou estimé !!! Tu me diras que c'est très subjectif, mais je crois beaucoup au recrutement par le "potentiel estimé". C'est d'ailleurs quasiment aussi subjectif que le mérite ! Comme tu le dis, il se mesure souvent en opposition à une situation contraire (richesse/pauvreté)... mais aussi vécue différemment selon le contexte, la personne etc...

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 7 Mars 2014 - 17:38 Power vs. Money

Dimanche 23 Février 2014 - 21:25 Ying and Yang

Vendredi 23 Août 2013 - 23:25 8 secrets of success