Vers un nouveau marketing...(Towards a new marketing approach...)

La reconnaissance du salarié



La reconnaissance du salarié
Rediffusion du 30 octobre 2007


Un psychiatre spécialisé dans les problématiques liées au travail (sorry j’ai pas noté son nom) disait récemment que la majorité du stress lié au travail venait :
L[de la pression pour atteindre des objectifs toujours plus ambitieux]l
L[du changement fort fréquent dans le monde du travail et le manque de stabilité et de sécurité]l
L[du manque de reconnaissance.]l

En effet, beaucoup de managers ont oublié les bases du management. C’est difficile mais il faut l’admettre, reconnaître ses bons éléments peut apporter beaucoup et surtout faire en sorte qu’ils restent plutôt qu’ils aillent voir ailleurs.

Le second élément est aussi de connaître suffisamment ses employés pour savoir par quoi passerait la reconnaissance pour eux car elle peut en effet prendre plusieurs formes en fonction des individus :
L[Augmentation de revenus ou bonus]l
L[Promotion]l
L[Formations]l
L[Plus de temps libre]l
L[Des petits cadeaux.]l

Beaucoup ne savent pas répondre à cette question : qu’est-ce qui fait avancer votre salarié X ? Tant que vous faites votre boulot c’est bien mais ils n’iront pas chercher plus loin. Ils ne verront même pas les premiers signes annonçant une démotivation, ils ne seront pas décrypter qu’il faut faire très vite quelque chose parce que sinon vous allez partir. Mais tout ceci n’est-ce pas de la responsabilité des managers ?

Le problème c’est que l’on met au management des gens qui n’en ont pas forcément les capacités et qui se retrouvent là, pensant mieux savoir que les autres, sans jamais se remettre en question. Le rôle du manager s’apprend et être à l’écoute des gens n’est pas donné à tout le monde.

Recruter une personne c’est très difficile mais la garder c’est encore plus dur. Je pense que les salariés, par essence, ne seraient pas tentés de changer d’entreprise tant qu’ils trouvent ce dont ils ont besoin dans celle dans laquelle ils travaillent. J’ai un ami qui bosse depuis 10 ans chez Alstom (fait de plus en plus rare de nos jours) et il m’a dit qu’il avait toujours évolué comme il le souhaitait dans cette entreprise et tant que ça dure il restera, le jour où Alstom ne lui apportera plus ce qu’il recherche, il s’en ira.

En conclusion l’« employee retention » passe par la reconnaissance de son travail.

Dimanche 3 Août 2008
Vanina Delobelle
Lu 4908 fois


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 1 Septembre 2014 - 16:07 Change management: what does that mean?

Vendredi 29 Août 2014 - 15:52 How to give feedback to your employees?