Vers un nouveau marketing...(Towards a new marketing approach...)

La création d’entreprise passage obligé



La création d’entreprise passage obligé
Dans nos écoles et universités, la création d’entreprise devrait être plus largement encouragée. Je ne dis pas « enseignée » car je ne pense qu’il soit réellement possible de l’enseigner. Créer est un enseignement en lui seul. En effet, il n’y a rien de mieux que de créer une entreprise pour en comprendre les impératifs et les difficultés pour ensuite y être plus efficace. Quels sont les grands enseignements de la création ?

1. La vision : il est impératif d’avoir une vision et de savoir où l’on va à la fois sur le court terme et sur le long terme. La difficulté est de gérer les deux à la fois sans en privilégier une par rapport à l’autre. Garder le cap mais aussi savoir redresser la barre quand nécessaire.

2. Les hommes : gérer les hommes avec des impératifs qui ne sont pas seulement ceux du people management mais aussi ceux de l’équilibre financier de l’entreprise. Savoir quand embaucher ou pas et savoir aussi anticiper les besoins humains pour faire face à la croissance sans pour autant plomber l’entreprise en charges.

3. L’impératif financier : c’est la problématique quotidienne du chef d’entreprise. L’équilibre financier, la recherche de clients, la recherche de capitaux. La majorité du travail de l’entrepreneur réside ici. Il faut conserver la viabilité de l’entreprise pour l’aider chaque jour à avancer.

4. La gestion des priorités : gérer les tâches quotidiennes mais aussi savoir prendre le recul suffisant pour continuer à définir les stratégies. On peut très facilement se laisser emporter par le quotidien mais il faut savoir s’en échapper par moment pour garder la tête « froide ».

5. Le réseau : une entreprise c’est un réseau que chacun se doit de faire grandir au quotidien.

6. La difficulté et la prise de décision : apprendre à prendre des décisions rapidement ou pas, bonnes ou moins bonnes, agréables ou moins agréables mais savoir décider et donc s’engager. Il faut trancher à un moment donné et un bon manager est celui qui sait prendre des décisions en ayant pesé toutes les possibilités. Il faut aussi savoir mesurer les risques tout en sachant également que le risque zéro n’existe pas. Au dirigeant de juger quand il faut y aller.

7. L’humilité : car même lorsqu’on a des idées, on se rend bien compte qu’il n’est pas possible de tout maîtriser et qu’il faut faire avec ce que l’on a. Les choses ne vont pas toujours dans le sens souhaité (ça peut aller trop vite ou pas assez).

8. La remise en question : elle est présente à chaque instant. On ne peut pas avancer comme un taureau, les enjeux sont trop importants.

9. Comprendre les impératifs des dirigeants : en créant on comprend mieux ce que c’est que d’être dirigeant et cela permet du coup de mieux comprendre les problématiques de l’entreprise dans sa globalité pour ainsi mieux les appréhender.

10. Etre courageux : maîtriser ses peurs et s’endurcir face à la vie. Diriger une entreprise n’est pas chose facile et les difficultés auxquelles elle confronte renforcent, les réussites encouragent. Créer, c’est oser et donc se dépasser et n’est-ce pas le plus important ?


Vendredi 7 Juillet 2006
Vanina Delobelle
Lu 1606 fois


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 1 Septembre 2014 - 16:07 Change management: what does that mean?

Vendredi 29 Août 2014 - 15:52 How to give feedback to your employees?