Vers un nouveau marketing...(Towards a new marketing approach...)

Comment générer des bonnes idées ?



Je reprends ici un article d’Henri Kaufman qui nous explique ce qu’est une idée et comment créer des idées. Un sujet fort intéressant dans une perspective d’innovation.

Beaucoup ont des idées et ont peur de ce qu’elles sont, d’autres pensent ne pas avoir d’idées et d’autres cherchent l’idée révolutionnaire toute leur vie. Finalement l’idée n’est pas grand chose avant de la mettre en pratique. Comme conclue Henri, une idée peut mettre une seconde, ou une vie, pour apparaitre. Et il vaut mieux une idée moyenne que pas d'idée du tout.

>

L[Une bonne idée, c'est avant tout une idée simple, … mais pas simpliste. C'est une idée qui semble évidente, qui s'impose d'elle-même en quelque sorte.]l
L[Une bonne idée fait peur. Ca ne ronronne pas, ça réveille. Elle est le plus souvent en rupture, elle ouvre vers l'inconnu. ]l
L[Une bonne idée naît souvent du dialogue, de la discussion, de la confrontation. L'accouchement est pénible.]l
L[Une bonne idée ne supporte pas le compromis. Quand on rabote les points (trop) forts et que l'on comble les points (trop) faibles, on arrive à des compromis qui engendrent des idées molles, sans force ni conviction. Ces idées peuvent faire consensus mais elles ne sont pas puissantes pour autant. ]l
L[Une bonne idée s'attrape. La méthode est simple ; il faut être ouvert aux autres, ouvert à son environnement, ouvert à soi-même. Surtout, ne pas se censurer. C'est l'abondance qui est recherchée dans un premier temps. Ensuite, on trie à tête reposée.]l
L[Comment ça se passe ? Comment viennent-elles ? c'est une question difficile. Tout ce qu'on sait, c'est qu'il faut être disponible à tout ce qui vient, être attentif à tout ce qui passe. Les bonnes idées sont dans l'air. Avec un peu de concentration, on les voit, et quand on ne les voit pas, c'est l'inconscient qui vient à la rescousse le matin, le soir, n'importe où… ]l
L[Chacun d'entre nous dispose d'un « muscle à idées ». Ce muscle, il faut le faire travailler régulièrement ; il faut l'entrainer comme le ferait un athlète. Ne soyez pas avare d'idées, car plus on a d'idées et plus on a d'idées. Avoir une seule idée, et s'y accrocher, c'est souvent mauvais signe !]l

Lundi 29 Septembre 2008
Vanina Delobelle
Lu 4804 fois


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 7 Mars 2014 - 17:38 Power vs. Money

Dimanche 23 Février 2014 - 21:25 Ying and Yang

Vendredi 23 Août 2013 - 23:25 8 secrets of success