Fiction

Passeur d'ames - Golo Zaho

Mercredi 5 Novembre 2014

Passeur d'ames - Golo Zaho
« La mort n’est pas une fin, ni une libération, mais une reconstruction de la vie. » C’est sur cette vision philosophique que Golo Zhao a bâti un manhwa, positif et doux, qui redéfinit la mort, non plus comme état périssable et destructeur, mais comme un passage salvateur, introducteur vers un monde inconnu.

A travers une Chine moderne, un passeur d’âme, fil rouge de ce manhwa-fable et héro du dernier chapitre, nous fait rencontrer plusieurs personnages : une jeune femme fortunée qui défie les dangers de la circulation urbaine, un enfant insensible à la douleur, un sauveteur qui a bafoué un tsunami pour protéger des écoliers, ou encore, mes favorites, dame sorcière et sa petite-fille, rondouillarde malmenée.

Pourquoi ce manhwa mis à l’honneur plus qu’un autre ? Peut-être pour ces visages joufflus chers à l’auteur, pour ces couleurs tendres et fonds aquarelle, pour ces étapes charnières de la vie dépeintes avec pudeur…mais sans pathos, sans larmes inutiles, sans surcharge émotionnelle démesurée. Du juste dosé.

Une simplicité touchante, rien de plus, rien de mieux !

Emilie Genevrier

Loisirs


100 coloriages mystères - Jérémy Mariez
Depuis déjà quelques mois, une odeur de colle Cléopâtre souffle sur nous, adultes à tendance régressive, qui avons légués depuis trop longtemps crayons de bois contre claviers tactiles pour assommer notre quotidien. Le nom de ce nouveau penchant créatif: le coloriage pour "âmes matures".

Alors non, je n’ai pas "testé pour vous" cette fois-ci. J’ai délégué ma mère à cette tâche, à travers l’ouvrage "100 coloriages mystères" de Jérémy Mariez. Le matériel requis: une riche palette de crayons ou feutres, selon que vous soyez plutôt graphite ou Crayola. Le principe: pas le droit de dépasser. Et attention, interdiction de se concentrer en tirant la langue (le retour en enfance doit avoir ses limites tout de même, dignité oblige!).

Notre testeuse s’est appropriée avec bonheur ce loisir populaire autrefois réservé aux moins de dix ans, cette petite madeleine aux vertus dites "anti-stress" et approuvée "pur-plaisir". Et c’est officiel, elle fait désormais partie du gang (pas très sélect car plébiscité en masse) des colorieuses.

Outre cette orientation "mystères" éditée chez Hachette Loisirs, les thématiques pullulent dans les librairies: des emblématiques Mandala aux scènes de rue new-yorkaises. Petit coup de cœur pour le très esthétique : « Graff, l’art de rue à colorier ».

Moins dangereux qu’un anxiolytique (à moins d’être renifleur de Veleda ou descendant direct du père castor), ce livre conduit en effet à un apaisement, à une envie d’apporter des couleurs vives à une page terne, au besoin de relever de mini-défis artistiques, de posséder un espace personnel d’expression à entretenir avec soin.

Une recherche de bien être? Peut-être... Je laisserai les thérapeutes jugés du bienfait de cet ouvrage. Une nostalgie du spirographe? Très certainement... Car il est si bon et léger de retourner aux sources par trois coups de crayon!

Emilie Genevrier

BD

Les mystères de Taisho - Kei Tōme

Mercredi 9 Juillet 2014

Les mystères de Taisho - Kei Tōme
Un manga polar des années 20, en pleine ère Taishō. Une époque et un contexte historique intéressants, car assez rarement traités. Sans technologie avancée, sans scène de violence aggravée, sans artifice surfait, ce manga m’a plu par son atmosphère peu commune et par ce coup de crayon version croquis, très graissé, que j’avais déjà apprécié dans le manga « Sing yesterday for me ».

Matsunomiya est détective privé. Un de ses anciens professeurs lui recommande une jeune assistante pour l’aider dans ses tâches quotidiennes. Prénommée Maya, elle s’avèrera perspicace, étonnement cultivée, mais aussi froide et peu enclin à exprimer ses sentiments. L’enquêteur découvrira rapidement sa capacité à prédire les évènements futurs et notamment les phénomènes de société, comme la mort d’Albert Einstein ou le terrible tremblement de terre du Kantō. Son passé, trouble et mystérieux, son chien borgne fidèle compagnon, cet homme l’hébergeant mais ne montrant jamais son visage, agiront comme un fil rouge fantastique à travers chaque enquête traitée.

Certes les énigmes ne sont pas toujours assez creusées, les résolutions parfois abruptes, mais l’étrangeté qui règne et les seconds rôles bien pensés amènent un joli suspense au cours de ces quatre tomes.

A lire, un petit air de charleston en tête !

Emilie Genevrier

Quatre sœurs : Hortense  T2  - Cati Baur/Malika Ferdjoukh
En lisant le tome 2 des Quatre Sœurs, une bouffée de légèreté et un assemblage finement dosé de bons mots ont égayé ma lecture. Certes, ce roman graphique est à destination de jeunes adolescents, mais j’ai pour habitude de dire que le terme « littérature pour la jeunesse » n’est pas porteur de date de péremption.

Lecteurs de tout âge, soyez donc les bienvenus chez les Verdelaine, à la Vill’Hervé. Charlie, Énid, Hortense, Bettina et Geneviève vivent dans la maison familiale, lourdement refroidie par la chaudière défaillante ou par l’austérité de tante Lucrèce, mais chaleureuse par les âmes et caractères affirmés qui l’habitent. Ce second volume est consacré à Hortense, 11 ans et demi, qui vit mal le fait « d’être une parmi cinq, une dans la multitude » et dont le meilleur ami n’est autre qu’un journal intime.

Petit bijou d’humour, ce second tome brille surtout par ses personnages secondaires : Muguette, enfant atteinte d’une leucémie, qui remplace les termes irritants ou négatifs par des jeux de mots géographiques, comme pour narguer la vie. Ou bien Merlin Gillespie, le livreur de Nanouk Surgelés, faux magicien aux vrais airs de Cyrano, qui, par sa péninsule, va donner une véritable leçon de vie à la jeune fille futile et mièvre qu’est Bettina. Sans oublier les conversations loufoques d’Enid avec le gnome de la chasse d’eau.

Voilà trois ans que j’attendais la suite de cette série. Et j’avouerai que le changement d’éditeur, et surtout de format (passage d’une mensuration manga à BD), n’est ni judicieux ni performant. Espérons que la fratrie ne se laissera pas autant désirer pour conter les tracas de Geneviève, dans un troisième tome. Car les dessins de Cati Baur, colorés, fantasques, aux décors douillets comme le petit univers doucement « fouillis » du roman de Malika Ferdjoukh, mériteraient d’être publiés à plus vive cadence pour satisfaire les lecteurs, toutes générations confondues!

Emilie Genevrier

Santé

Rawsome Vegan Baking - Emily Von Euw

Dimanche 23 Février 2014

Rawsome Vegan Baking - Emily Von Euw
I had been in and out of veganism for 2 years now. Inspired by a better lifestyle and certainly very oriented towards a better quality food, I moved from vegetarian, to vegan and recently to raw vegan. Trying to find this ever lasting balance that we lost for a long time in our modern society where everything is refined, processed leaving very few space to what is coming from mother earth in its primitive form.

Rawsome Vegan Baking is an interesting book that provides great recipes for raw baking. The book is right now in pre-order and is focused on deserts...the kind you can crave for without any single guilt.

In Emily's blog, you can find many other recipes for entrees, dressings, drinks and many more. I tried many of her recipes and I can tell that they are really good.

Getting out from the usual tastes of pizza, pasta and all these cooked meals, is like a rejuvenation of the body, a reborn of the spirit.

Try some of her deserts and you might fall in love with veganism! My kid likes them very much. Not being able to eat regular bakeries, he definitely is a big adept of these deserts, which, for once, are not forbidden.

Vanina Delobelle

BD

Goggles – Tetsuya Toyoda

Dimanche 23 Février 2014

Goggles – Tetsuya Toyoda
Goggles est un one-shot compilant six tranches de vie, flirtant entre humour, fragilité extrême et violences sociales, dans un nuage de quotidiens, comme j’aime à les lire. Il nous permet d’être le témoin privilégié de moments intimes, mais sans aucun voyeurisme et bien au contraire avec délicatesse.

On croise, dans ce manga, une galerie de personnages assez riche : d’un intérimaire fauché à un amnésique amoureux à la recherche du fameux goût qui lui manque tant, d’un vieillard portant malheur à ceux qui croiseraient son regard à un couple amateur de brocantes… De ces instants insaisissables, à l’allure faussement banals, dont pourtant mille secrets restent à explorer.

Ce qui m’a séduit avant tout, ce sont cette narration très travaillée et cette [bémotion fil rouge,]b notamment en tentant de percer le regard de Hiroko, ce petit garçon muré dans le silence et cachant ses malheurs derrière une paire de lunettes de motard. Petit coup de cœur également pour le personnage ubuesque du Dieu de la misère, au physique déroutant de Tortue Géniale, et à l’humour bien pensé, qui sert d’appétissante mise en bouche pour la première nouvelle de ce recueil.

Tetsuya Toyoda a le talent d’un Taniguchi ou d’un Asano, deux de mes magakas fétiches et déjà largement célébrés. Les coups de crayons, occidentaux dans l’âme, réalistes et pointilleux, sont en effet très proches. Mais sans être une copie pure, rassurez-vous. D’ailleurs, l’auteur de « Quartier Lointain » lui-même n’a pas hésité à qualifier Goggles « d’une œuvre proche de la perfection dont la lecture l’a bouleversé ». Le meilleur argument qui soit pour convaincre les plus récalcitrants à le lire!

Emilie Genévrier

Fiction

Dragon Rider – Cornella Funke

Samedi 25 Janvier 2014

Dragon Rider – Cornella Funke
If you enjoy books with adventures, then you’re going to like this book.

In this story Firedrake a dragon, Ben a human, and Sorrel a brownie who loves mushrooms, are given a quest to find a land for their colony of dragons. They are looking for a mythical place where dragons can live in harmony, The Rim of Heaven. Along their way they will meet allies but they will also meet another dragon, one that’s not as peaceful.

In this book there is a great adventure and a great dragon. What will happen in the end? Will there be triumph or will there be sadness because of this evil dragon.

I recommend this book to all readers because if you like adventures then you’re sure to like this book. This is not Cornella’s first book, she has also written the Thief Lord and Inkheart. Find out what happens next in the Dragon Rider.

Alexis Delobelle


BD

Shaman King - Hiroyuki Takei

Dimanche 5 Janvier 2014

Shaman King - Hiroyuki Takei
This manga series Shaman King written by Hiroyuki Takei takes the reader’s attention instantly.

Yoh Asakura, a shaman, is given the ultimate task. This task will put his skills to the test and his life in danger. His task is to become the Shaman king, a great fighter with a strong soul helping him. After moving to Tokyo to find his spirit soul he meets Manta Oyamada, a smart kid who has a huge dictionary with him almost all the time. He quickly became friends with Manta immediately.

With his friend Manta he decided to try to become the shaman king. Later in the story, he meets Amidamaru, a samurai from 600 years ago. He is now a soul because he died during a brutal battle against 50 of the bad king’s bodyguards. During his journey he faces many problems in which he solves them all, that is until he faces one that is almost impossible to solve. In this action-filled adventure will he become the shaman king, or will he die trying? Find out in Shaman King!

I believe that this is a good book because it is full of adventure and creativity. I recommend this to all people who like comics full of fights and uncertainties.

Alexis Delobelle

Haïku-riosités Zesthétiques – Pierre-Olivier Lombarteix
Fervent amateur du monde gaélique, terres explorées dans ses précédents polars ethniques « Ogham » et « Runes » (publiés aux Editions du Temps), Pierre-Olivier Lombarteix s’est cette fois-ci tourné vers l’Orient, en nous proposant un recueil de haïkus (Editions Collodion).

Kesaïku?

Un poème vif, de trois lignes, qui répond à un rythme codifié en 5-7-5 syllabes. Haïk-ou ou haï-ku ? Un mystère pour bon nombre d’occidentaux, dont s’est délecté l’auteur, en jouant sur cette double sonorité pour intituler chacun de ses tercets.

Loin de rendre les notions conventionnelles de saison, de nature et de césure qui animent cet art japonais, « Haïku-riosités Zesthétiques » (quiconque réussit à prononcer le titre de ce recueil en une inspiration, lors de sa découverte, gagne toute mon admiration!) se veut davantage une compilation de mokis ou de haïkus dit « de circonstance ». Pourquoi ? Car l’auteur n’a de cesse de s’amuser de calembours et de paradoxes, tout en respectant les contraintes académiques qu’impose cette forme de poésie. Après tout, les règles sont faites pour être enfreintes et il l’a bien heureusement compris!

D’ailleurs, cet apprenti haijin a compilé trois points essentiels dans son recueil: amusement, allusion et implicite. Des concepts fondamentaux pour les haïkus modernes, de ceux démocratisés par les journaux japonais, qui ne se veulent pas jeux de maître, mais davantage jeux d’esprit. Car ce qui m’a séduit, c’est bel et bien sa drôlerie, sa légèreté (l’auteur s’étant même essayé à l’art du senryû grivois), cette utilisation malicieuse des sonorités et cette invitation à trouver jeux de mots, double-sens ou polysémie dans chaque page écoulée.

haïku
De mâles abeilles –
Sur une chanterelle orangée
Au cumin pareils

Tous les éléments sont réunis pour les amoureux du Japon et des instants pris sur le vif : des estampes verticales et rouge sang du plasticien Jacky Essirard, un papier à la tenue épaisse rappelant le monde végétal, des plages blanches pour laisser place à la respiration. Mon seul regret : que ces haïkus se mêlent à des poèmes plus « classiques » en fin d’ouvrage, pas assez endiablés à mon goût. Quitte à être aux antipodes des canons de notre poésie classique, il fallait oser le tout-haïkou !

Reste à savoir si le prochain ouvrage de Pierre-Olivier Lombarteix ne s’intitulera pas « Tanka-tenter, Tanka-ïkus » ? Une recette savamment dosée entre 17 syllabes de haïku et 14 syllabes de tanka, porteur de sentiments humains.

Emilie Genevrier

Fiction

The lightning thief - Rick Riordan

Samedi 14 Septembre 2013

The lightning thief - Rick Riordan
In Percy Jackson and the Olympians book 1 The Lightning thief, which I read 5 times, Percy is in Yancy Academy for troubled kids and learns that his Math teacher is really a monster. Once he arrives at Camp-Halfblood he learns what he really is, a demigod, a son of Poseidon the God of the sea. He is chosen to lead a quest to the underworld to find Zeus’ masterbolt.

Once he arrives, he learns who the real enemy is and who the lightning thief is in this action-filled story. He will be attacked by a monitor, a fury and Ares, the god of war.

I like this book because it is filled with interesting facts on Greek mythology and it never gets boring. In this series, Percy learns many mysteries such as he has a brother Cyclops, he is a part of the Great prophecy and falls in love with Annabeth.

Rick Riordan writes books filled with humor and fights that will make you want to read the rest of the series books. He makes every character special and every chapter has an odd name. He makes prophecies that are very mysterious. I also recommend the Kane Chronicles to all Percy Jackson readers because instead of being about Greek mythology, it is about Egyptians when Sadie and Carter learn that they are Godlings and have magical powers when their cat turns into Bast, the Egyptian goddess of cats. There is also Percy Jackson and the Olympians comic book.

Alexis Delobelle

1 2 3 4 5 » ... 49