Vers un nouveau marketing...(Towards a new marketing approach...)

Seesmic : la gestion ultime de l’ego



Seesmic : la gestion ultime de l’ego
Seesmic fait fureur et apparemment rend bien accro à en écouter ses utilisateurs. Je veux bien le croire, c’est une petite révolution psycho-sociologique.

Admettons bien que l’être humain a cherché à grandir son ego de siècle en siècle :
L[La photographie,]l
L[Les caméras personnelles,]l
L[Les webcams,]l
L[Les blogs,]l
L[Les podcasts,]l
L[Seesmic.]l

Face à tous ces éléments on se rend bien compte que l’individu a toujours tendu à obtenir une image de lui et à l’afficher. On veut se voir ! Beaucoup ont du mal à passer la barrière de l’image mais quand on y arrive, alors c’est une petite victoire et un certain but atteint dans la perspective de l’individu. Je suis, j’existe et je le montre.

Comme je le disais ici, passer à l’image est un sentiment particulier. La photographie est statique, les caméras personnelles sont majoritairement restées dans le cadre familial, les webcams servent aussi à un entourage restreint, mais seesmic c’est pour tout le monde et sans filet.

Quand vous postez votre vidéo sur Youtube, vous pouvez la retoucher, la couper mais sur Seesmic c’est de l’immédiat et du naturel. Du genre vous ne gérez plus votre image, vous vous affichez tels que vous êtes. A part faire de l’immédiat tout en pouvant contrôler le rendu, je ne vois pas ce qu’on peut faire de plus.

Cette nouvelle approche va donc révolutionner notre rapport à l’image. Des photos retouchées aux émissions télé où tout est préparé, on va passer au naturel 100%. L’image sera donc brute, immédiate et partagée.

Alors pour ceux qui ont du mal à s’accepter, soit vous n’y allez pas, soit ça peut être une bonne thérapie pour vous réconcilier avec vous-même et vous rendre compte que finalement l’image, ça glisse.

Lundi 4 Février 2008
Vanina Delobelle
Lu 3638 fois


1.Posté par bruno bichet le 04/02/2008 13:59
Je ne partage pas totalement ton point de vue sur le côté immédiateté de seesmic. D'abord parce que techniquement il faut en premier lieu s'enregistrer. Dans un deuxième temps on peut visionner la vidéo et pour finir si on est ok, on publie.

On n'est donc loins du direct live ;)

En tout cas, je me suis inscrit, et j'ai mis au moins deux semaine à jouer avec avant de me décider ;)

2.Posté par Vanina le 04/02/2008 14:28
Oui mais même si tu peux reprendre la vidéo plusieurs fois, tu ne peux pas la retoucher. En effet, on met plusieurs semaines avant de poster pour la première fois ce qui montre bien que le passage à l'image n'est pas aisé.

3.Posté par bruno bichet le 04/02/2008 15:45
Retoucher peut-être pas, mais je viens d'apercevoir une icone en forme de petite croix rouge qui apparait à côté de ma vidéo. J'ai pas testé, mais je pense qu'on peut supprimer ses propres vidéos si on a envie.

4.Posté par Vanina le 04/02/2008 15:52
Oui tu peux les supprimer quand tu vas dans "mes vidéos" mais quel est l'intérêt à part quand tu commences à en avoir beaucoup?

5.Posté par Pascal-f le 04/02/2008 17:14
Jje pense que pour l'utilisation de ce type d'outils, tout comme twitter, ou facebook, il faut une grande part de narcissisme, d'estime de soi et de recherche de popularité. En tout cas pour les early-adopters.
J'ai beau regarder ça de prêt, je n'y vois absolument aucun intérêt ! Je trouve ça ennuyant et bêtement chronophage.
Pour vaincre ma timidité j'ai fait du théâtre et pour mes amis, je préfère discuter avec eux autour d'un bon repas ;-)

6.Posté par bruno bichet le 04/02/2008 21:23
Vanina > je voulais juste dire que seesmic est loin du direct et que si on n'est pas satisfait de sa prestation on peut toujours la supprimer.

Pascal-f > Tout à fait d'accord avec vous. D'ailleurs c'est exactement ce que je pense aussi du fait de laisser des commentaires sur des blogs ou même le "simple" fait d'avoir un blog d'ailleurs...

Tous narcissique ? Oui, pourquoi pas... J'ai laissé ma culture judéo-chrétienne assez loin de ce point de vue, et je ne me sens pas vraiment concerné par certains tabous et préjugés qui datent de l'an 1000 (oui, ok, la paresse saimal) :p

7.Posté par Pascal-f le 04/02/2008 21:46
Bruno -> ça dépend ce qu'on écrit dans les commentaires et ce qu'on met dans son blog. Les tabous n'ont que peu de rapport avec le narcissisme.
Libre à chacun de parler de sa vie dans ses blogs, son twitter, son facebook, ou sur un plateau tv. Ma culture athéiste me laisse suffisamment de pudeur pour ne pas m'intéressait à ces déballages !

8.Posté par bruno bichet le 05/02/2008 00:20
Pascal-F > je respecte votre point de vue ; je le trouve juste un peu exagéré : ce que je lis pour ma part sur twitter ou facebook est loin du "déballage" auquel vous faites allusion.

Après personne n'est à l'abri du mauvaise expérience, mais de là à généraliser, il y a un pas que je ne franchirais pas en ce qui me concerne.

Sinon, il y a évidemmnet beaucoup à trier dans ces réseaux sociaux et parvenir à bien trier demande peut-être une certaine expérience, qui fait forcément défaut vu qu'internet est encore récent et les réseaux sociaux encore plus.

Par ailleurs, je reconnais que ces services peuvent être chronophage ; mais il peuvent faire gagner du temps par certains aspects : sur twitter, je peux demander un conseil pour m'aider dans mon travail et avoir plusieurs éléments de réponses dans le 1/4 d'h. qui suit. Ou simplement "bavasser" de tout ou rien en fin de soirée comme sur un canal IRC, c'est selon ;)

Pour quelqu'un qui travail en grande partie en free-lance devant son écran, je trouve twitter presque indispensable. Mais je comprends qu'on puisse avoir d'autres habitudes.

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 30 Mars 2014 - 23:00 10 years after the social revolution…

Vendredi 18 Novembre 2011 - 18:41 RNKD: the new social site from Zappos’ founder

Mercredi 16 Novembre 2011 - 19:34 Social Media around the world