Vers un nouveau marketing...(Towards a new marketing approach...)

Redécouvrir ses propres articles



Redécouvrir ses propres articles
Comme les journaux traditionnels beaucoup de blogs pré-programment les articles qu’ils vont diffuser. Ainsi, on écrit nos articles à l’avance puis on les publie au fur et à mesure s’assurant ainsi une publication régulière.

Alors dans la peau de l’auteur, ça donne quoi ? On crée l’article une première fois à chaud puis l’article va reposer quelques temps dans la file des articles à publier. Lorsque l’article est alors publié, voilà qu’on le redécouvre en tant que lecteur. C’est comme si l’article ne nous appartenait plus vraiment, on le lit de façon différente, avec du recul et plus forcément comme celui qui l’a créé à l’origine.

Avec ce recul, les articles prennent une autre dimension. Ils ne rentrent plus dans les mêmes cases : il y a ceux dont on est fiers et ceux qui nous laissent indifférents. Je trouve ce sentiment particulier et encore plus parce que ceux qui ont un cachet particulier pour nous se seront pas forcément les plus populaires et aussi parce qu’après quelques années, en ayant acquis un peu d’expérience sur le blogging, on sait quels articles attireront plus de commentaires que d’autres.

L’expérience nous confère la possibilité de mieux s’aligner avec ses lecteurs et de garder justement une certaine ligne éditoriale en sachant pourquoi les lecteurs viennent sur ce blog. Il y a donc plusieurs niveaux d’articles :
L[Ceux pour garder la ligne éditoriale]l
L[Ceux pour faire plaisir]l
L[Ceux pour faire du buzz]l
L[et…ceux pour se faire plaisir.]l

C’est avec ces derniers que l’on est content de bloguer et que notre blog peut toucher plus ou moins son lectorat. Comme quoi même l’auteur peut encore se surprendre.

Mardi 21 Août 2007
Vanina Delobelle
Lu 2552 fois


1.Posté par Tizel le 21/08/2007 09:00
Tout à fait d'accord avec toi Vanina. Il y a les articles qu'on écrit pour soi (pour se faire plaisir), les articles qu'on écrit en pensant à nos lecteurs réguliers (dans la ligne éditoriale ou en complicité avec les lecteurs réguliers) et enfin, ceux qu'on écrit pour faire du Buzzz (articles qui attirent du monde et font plaisir aux moteurs).

Tizel

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >

Mardi 17 Janvier 2006 - 17:34 Blog versus Site Internet

Mardi 2 Juin 2009 - 00:01 Le temps réel n’exclut pas le contenu