Vers un nouveau marketing...(Towards a new marketing approach...)

Qu’est-ce qu’un workaholic ?



Qu’est-ce qu’un workaholic ?
Voilà un mot souvent prononcé et souvent mal utilisé. Wikipedia en donne la définition et il faut bien différencier le malade du boulot et le passionné par son boulot.

En effet, il peut arriver que sur certains projets on soit tellement intéressé et tellement pris par ce qu’on fait qu’on n’arrive pas vraiment à s’en détacher et que cela prenne le dessus sur les activités habituelles mais cela n’est en général pas permanent. Maintenant il y a ceux qui ne vivent que pour leur travail, qui n’ont aucune activité ni de vie sociale en dehors de leur job. Ceux là sont connectés tout le temps à leurs emails. Ils bossent même le week-end, délaissent leur famille et n’arrivent jamais à prendre de vraies vacances sans rester accrochés à leur blackberry. A moins d’être CEO (et encore je pense que beaucoup de CEO savent vivre aussi), cela s’appelle une addiction et c’est une maladie.

Des rapports médicaux expliquent ces comportements de workaholic par le besoin de combler un vide. En effet, quand on est dans l’action, on n’a pas à réfléchir et du coup le temps passe vite et tous les problèmes de la vie sont mis de côté. Mais cela ne règle pas le problème en soi.

Faisons donc bien une distinction entre les comportements :
  • Travailler de temps en temps le WE, c’est normal. Travailler tous les WE, c’est qu’on est malade ou alors extrêmement mal organisé au point de ne pas arriver à faire son travail la semaine. Autre possibilité, on est à son compte, mais là c’est une autre histoire.
  • Ne pas prendre de vacances c’est parce qu’on attend un projet ou qu’on est sur un gros projet. Venir systématiquement travailler alors qu’on est sensé être en vacances, c’est être malade.
  • Rentrer tard tous les soirs, c’est normal parce qu’on est sur un gros projet et qu’on doit délivrer. Ne jamais arriver à partir un peu plus tôt, c’est qu’on est malade, on a peur de rentrer chez soi, on a rien à y faire ou on est très mal organisé.
  • Entendre ses enfants se plaindre de votre non présence, c’est normal si c’est momentané, c’est maladif quand même à un poste élevé vous n’arrivez pas à consacrer quelques heures à vos enfants.

Donc au bureau, quand on voit certains travailler à ne plus s’arrêter, soit c’est momentané et en général vous pouvez faire partie du sac, sinon c’est que la personne a grand besoin de se soigner et vous n’avez pas grand-chose à lui envier car un jour ou l’autre elle va craquer. Mener une carrière c’est aussi savoir se ménager.


Vendredi 19 Juin 2009
Vanina Delobelle
Lu 3455 fois


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 1 Septembre 2014 - 16:07 Change management: what does that mean?

Vendredi 29 Août 2014 - 15:52 How to give feedback to your employees?