Vers un nouveau marketing...(Towards a new marketing approach...)

Pourquoi la publicité online n’est-elle pas aussi rémunératrice que celle des journaux ?



Pourquoi la publicité online n’est-elle pas aussi rémunératrice que celle des journaux ?
Ca c’est une vraie question car lorsqu’on regarde les revenus de certains blogueurs avec la pub, on ne peut pas dire qu’il y ait de quoi monter aux rideaux. Pourtant, un blog peut générer autant de lecteurs que certains magazines. Par exemple Marketing Magazine est tiré à 50 000 exemplaires par mois. Des blogs peuvent largement faire ce chiffre. Cependant, la plus petite publicité dans ce magazine se vend à 2000€HT. Est-ce que quelqu’un blog qui compte 50 000 visites par mois a déjà vendu un espace publicitaire à ce prix là ? Très sincèrement je ne pense pas.

Alors je me pose forcément la question du pourquoi ? En effet, le nombre de lecteurs n’est-il pas l’élément le plus important au niveau publicitaire ? Quand vous achetez votre encarts sur Marketing Magazine c’est en tous cas ce qu’ils mettent en avant. Pour un blog, pareil on vous demande le nombre de visites et de pages vues générées.

Le papier aurait-il encore plus de valeur que le numérique ? Mais pourquoi tout cela ? Pourquoi existe-t-il de tels écarts de prix alors qu’au final la campagne aura le même impact en terme de visibilité ? Les blogs sont encore snobés et les magazines restent les patrons sur le terrain. Est-ce que la vraie raison ne serait pas tout simplement que beaucoup sous-estiment le pouvoir des blogs ce qui empêche de faire monter leur côte ?

Comme toute nouveauté on a peur de miser dessus mais ce stade passé les prix de la pub online rejoindront sûrement ceux du offline.


Jeudi 21 Juin 2007
Vanina Delobelle
Lu 2446 fois


1.Posté par Ceucidit le 21/06/2007 00:28
Il me semble que le blog a une image très volatile et moins figé qu'un média classique. Cela est vu comme un risque de s'engager sur ce terrain quand d'autres sont bien maitrisés!

2.Posté par gabyu le 21/06/2007 02:02
je vois que la publicité en off doit prendre en compte certains couts liés a l'encre, au prix du papier, au prix de la main d'oeuvre (qui est generalement plus elevé). Les couts de creation et de production sont egalement moins couteux (pour l'instant, et dans le cas d'une banniere en flash sans rich media).

La tendance telle que je la vois ce dessiner est que les prix du offline (print) iront à la rencontre que du online vers un prix d equilibre. A terme (dans peut etre tres longtemps meme), on peut imaginer que les publicité interactives seront plus cher que les pubs off.

Tant que les formats web n'apporteront pas une valeur ajoutée (du contenu) pertinente à une régie (ciblage plus precis, personnalisation), les bannieres resteront banales et rapporteront peu.

qu'en penses tu ?
g

3.Posté par Vanina le 21/06/2007 06:32
@Ceucidit: bonjour mon cher Mathieu, yes tu as sûrement raison car on demande aussi depuis quand vous bloguez et à quel rythme pour être sûr que vous n'allez pas leur claquer dans les doigts du jour au lendemain.

@Gabyu: bonjour et bienvenue ici, de la Chine ça fait loin:) Je pense qu'en terme de valeur ajoutée pour une marque, une bannière rapporte plus qu'un bandeau dans un magazine, pour l'avoir testé pour mes entreprises. Le rapport retour/prix est aussi largement meilleur. En effet les bannières sur les blogs ont des clicks et génère des nouveaux clients immédiats car ils vont directement sur le site s'enregistrer. Les magazines, imposent une étape supplémentaire qui peut faire la différence et bloquer le prospect dans son processus.

4.Posté par Ceucidit le 21/06/2007 08:54
Vanina, je ne suis pas Mathieu:) Cath, Emilie, Julie, Henri peuvent te le confirmer!

5.Posté par Vanina le 21/06/2007 08:58
Oh grand sorry, je me suis trompée avec Cecidit, bon il était tôt on va dire ça alors:) Et en effet tu n'es pas Mathieu, vraiment sorry.

6.Posté par Philippe le 21/06/2007 09:34
Pour beaucoup de gens encore Internet veux dire gratuit.

J'ai un site sur un village qui est bien connu, bien référencé et relativement visité. N'étant pas un commercial mon discours n'est sûrement pas le bon, mais:
- impossible de faire payer les gens pour un article de promotion de leur activité
- et pourtant certains se fendent d'un 350 Euros pour un quart de page, dans un magazine local pour 3 mois de parution.

Alors pour rendre le site encore plus incontournable je publie des articles sans le lien vers le site du commerçant, mais en mentionnant le nombre de lectures, et en espérant que cela pourra les influencer.

Arghhh, à mon avis le papier à encore de beaux jours devant lui.

7.Posté par Fred le 21/06/2007 12:48
Lorsque un magazine tire a 50 000 exemplaires, il est lu par bien plus que 50 000 personnes ... Peut etre que le cout de la pub vient de la ... Ca me paraitrait fort logique.

Fred

8.Posté par Matthieu M. le 21/06/2007 12:49
C'est vrai que quand on y réfléchit bien, le tirage mensuel de certains blogs égale ou dépasse bien quelques magazines... Et pourtant...

D'un autre côté, le format n'est pas le même. Une page entière parfois, pour un journal, contre une petite bannière pour un site. Qui plus est, l'audience d'un site est variable et dépend du bon vouloir de son propriétaire qui peut très bien grossir les statistiques s'il est malhonnête...

Néanmoins, il y a quelques bémols :
- déjà la pub paye bcoup plus avec les blogs anglosaxons, 10 à 20 fois plus. Car elles sont mieux payées au clic et touchent un public plus large. (en parlant de public, celui des journaux et magazines est aussi mieux ciblé).
- ensuite la rémunération sur le net passe par des moyens plus subtils que la simple pub... Comme la rédaction d'articles par exemple, ou la rémunération en nature...


Ps : cette fois ci c'est bien Matthieu qui commente ;)

9.Posté par Vanina le 21/06/2007 12:56
@Matthieu: je voudrais répondre à tes points:
  • Je ne suis pas d'accord sur le fait que le public des journaux est mieux ciblé. Je pense que celui des blogs est extrêment bien ciblé et si tu regardes bien, chacun des blogs a une communauté bien particulière qui s'intéresse à une information bien particulière. Je pense personnellement que le public des blogs est mieux ciblé que celui des magazines.
  • Quand j'ai donné le prix des 2000€HT c'est pour un petit encart qui n'est pas franchement plus grand qu'une bannière. La page entière c'est encore plus cher! Donc je pense que au contraire la visibilité est plus grande sur le net pour un même tarif que dans un magazine.

10.Posté par Guillaume le 21/06/2007 13:44
Le taux de RELECTURE et le taux de REPRISE EN MAIN d'un magazine et de tout support papier.... Voilà deux des quelques raisons des prix, je l'accorde, exhorbitants de la pub en média presse.

See u.

11.Posté par dubuc le 21/06/2007 15:37
L'économie de la presse et celle du web sont différentes. Dire que la pub presse est chère, en soi n'a pas de sens. Chère par rapport à quoi? A ce titre que dire d'un spot de 30s un jeudi soir sur M6 à 21h30 (50K€)? Dans la tarification publicitaire d'un média il, y a d'une part son audience, sa diffusion, ce qui permet en fonction de la cible d'analyser le coût du contact... Mais attention, à chaque média sa fonction spécifique...On ne peutn pas comparer un blog, un magazine, ou une émission de télé. Cibles différentes, engagement différent du lecteur-visiteur-spectateur... On ne peu raisonner média contre média, mais intégration des différents médias dans une stratégie média découlant d'une stratégie de communication. Il existe des complémentarités. Actuellement les principaux acteurs de la mesure d'audience travaillent à des outils qui permettront une évaluation globale de plans-média "crossmedia", qui permetront d'évaluer l'apport de chaque média dans un mix.
Pour en revenir à la question que tu soulèves... Chaque titre de presse a son univers de concurrence propre. Le tarif de publicité découle à la fois de cet univers et de l'économie propre du titre.
Quant aux tarifs du web... ils montent progressivement après avoir été tirés vers le bas par les portails, ou gros acteurs comme Yahoo et autres... Là aussi, il faudra distinguer plusieurs types de sites, en fonction de leur audience et de la qualification de cette audience. Les outils de mesure s'affinent petit à petit.

12.Posté par Etienne le 21/06/2007 21:56
Je pense que la réponse à cela est assez triviale:

- frilosité, les annonceurs classiques croient peu au net (j'ai récemment eu affaire à un client venant des médias offline et je confirme cette tendance)
- Sur un magazine payant, le public est mieux ciblé, car il a été prêt à dépenser pour lire les articles, et voir les pubs.
- enfin le traffic sur les blogs est grandement hétérogène, et difficile à qualifier qualitativement

13.Posté par Diablo - pas tres original mais je me reconnais . le 01/11/2007 10:44
Etienne c'est malheureusement vrai mis a part que par exemple sur mon blog de catégorie streaming, si une pub apparait au dessus du cadre du lecteur du film, si le lecteur regarde son film en petit écran ce qui optimise la qualité, il verra la publicité visée pendant souvent plus d'une heure...
J'avais envie d'écrire ca désolé et bonne continuation !!

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >

Mardi 17 Janvier 2006 - 17:34 Blog versus Site Internet

Mardi 2 Juin 2009 - 00:01 Le temps réel n’exclut pas le contenu