Vers un nouveau marketing...(Towards a new marketing approach...)

Mybloglog ou la mort des commentaires



Mybloglog ou la mort des commentaires
Avant Mybloglog une façon de se faire remarquer au sein de la blogosphère et d’attirer des lecteurs sur son blog était de participer et laisser des commentaires.

Avec Mybloglog, plus besoin de laisser un commentaire pour signer son passage sur un blog. Ce qui est intéressant c’est que même si on ne laisse pas de commentaire, tout simplement parce qu’on n’a rien à ajouter ou qu’on n’est pas dans une période très bavarde, grâce à ce widget, on marque quand même son passage.

Ce que je trouve un peu moins fair play, c’est de l’utiliser pour simplement s’attirer du trafic. Certains peuvent programmer leur passage quotidien (voire même plusieurs fois par jour) et ainsi faire apparaître leur petite photos sur les blogs de leur sélection…sans pour autant les lire. Et c’est là que le bas blaisse parce que le comportement est faussé. Mybloglog simple générateur de trafic vers un blog et non plus outil communautaire.

Pourquoi donc se fatiguer à laisser un commentaire pour générer du trafic quand on peut faire la même chose avec beaucoup moins d’efforts. Et bien comme tout outil, voilà le travers de Mybloglog. Comme tout, il y a toujours des petits malins pour en détourner la fonction initiale. Tout ça c’est très intelligent mais pas très esprit blogging…

Il me vient donc la réflexion suivante. Est-ce que cette technique marche vraiment ? Au lancement de l’outil je dois dire que j’allais voir chacune de photos parce que c’était nouveau et bien rigolot. Maintenant je ne vais voir que les nouveaux par contre quand on laisse un commentaire je vais à coup quasi sûr sur le blog du commentateur. Je crois donc que le bon vieux commentaire restera la valeur sûre du blogueur.

Et vous qu’en pensez-vous, vous êtes plutôt Mybloglog ou commentaire ?


Mercredi 28 Mars 2007
Vanina Delobelle
Lu 5312 fois


Dans la même rubrique :
< >

Mardi 17 Janvier 2006 - 17:34 Blog versus Site Internet

Mardi 2 Juin 2009 - 00:01 Le temps réel n’exclut pas le contenu