Vers un nouveau marketing...(Towards a new marketing approach...)

Les spams revers de la réussite d’un site



Les spams revers de la réussite d’un site
J’ai récemment lu que Facebook fait maintenant l’objet de spams. La réflexion suivante me vient donc : les spams sont-ils le revers de le réussite ?

Les spams viendraient donc quand un site devient « connu ». Comme quoi pour vivre sans spam, vivons cachés. Dès qu’un site atteint un certain seuil de popularité, les spams font partie du package.

Il convient maintenant de se demander quelle est cette fameuse taille critique à ne pas atteindre si l’on ne veut pas avoir de spams ? Cette image me rappelle certaines de mes discussions avec des chefs d’entreprises de TPE qui ne souhaitent pas développer leur business parce qu’au-delà d’une certaine taille ils devront être confrontés à de nouvelles problématiques qu’ils ne souhaitent pas avoir.

Tout cela n’est il pas simplement le résultat de la croissance en général ? Quand on est petit on veut être grand mais quand on est grand on se dit que finalement c’était pas si mal d’être petit. Quel degré de changement chacun est-il capable de supporter ?

Finalement le seuil peut-être différent pour chacun mais il peut arriver que l’on atteigne la taille critique plus rapidement que prévu et du coup ne pas être préparé aux nouvelles problématiques liées à ce nouveau statut.

Alors 1 million de pages, 5 millions, 2 milliards. Pas sûr que cela soit réellement lié à quantité mais plutôt avec la popularité. Quand on marche bien, même si on est petit, on attire forcément l’attention et donc certaines convoitises comme ces petits spams.

Mardi 23 Octobre 2007
Vanina Delobelle
Lu 2969 fois


Dans la même rubrique :
< >

Mardi 17 Janvier 2006 - 17:34 Blog versus Site Internet

Mardi 2 Juin 2009 - 00:01 Le temps réel n’exclut pas le contenu