Vers un nouveau marketing...(Towards a new marketing approach...)

Les conversations sont aléatoires…et c’est frustrant



Les conversations sont aléatoires…et c’est frustrant
Qu’on le veuille ou pas, les conversations se font rarement comme vous l’espériez et elles sont bien difficiles à contrôler. En tant que blogueur, vous pouvez être emballé par un article sur lequel vous avez passé plus de temps de recherche que d’habitude ou alors vous écrivez un article où justement vous êtes un peu perdu sur le sujet et attendez l’aide de la communauté et bien…ce n’est pas certain que vous l’ayez !

La communauté réagit à des règles qui sont bien difficiles à définir. Pourquoi va-t-elle réagir à tel article plus qu’à tel autre ? En dehors de l’intérêt personnel que chacun peut avoir à l’égard d’un sujet, l’effet « communautaire » tient une grande part dans la participation. Quand je parle d’effet communautaire, il ne s’agit pas de regroupement d’individus sur un même sujet comme le décrit la définition de communauté mais plutôt un effet qui va bien au-delà : comme une sorte d’aimant ou encore de stimulateur qui va permettre à une conversation de se déclencher ou pas.

Parfois un commentaire ne suffit pas, un autre non plus, la conversation s’arrêtera là. D’autres fois, un commentaire en entraîne un autre puis un autre puis un autre et la conversation s’envole.

Sujet choisi ? Besoin social plus fort un jour qu’un autre ? Attente de l’auteur ?...les questions peuvent être encore nombreuses et pas forcément en corrélation les unes avec les autres. Par exemple, ce n’est pas parce qu’un sujet est chaud dans l’actualité que les conversations seront plus nombreuses.

Quelle est donc l’alchimie qui va faire partir les conversations ? Quelle est cette recette qui fera que ça marchera à tous les coups ou presque. Pour le moment, toutes les recherches menées montrent que les réseaux sociaux sont des conversations et qu’il faut s’y trouver pour ne pas passer à côté des informations. On dit donc aux entreprises de faire leur marketing et d’être présentes sur chacun des réseaux, de participer aux conversations et que l’approche du marché ne sera plus jamais la même. Oui mais nous n’avons pas encore découvert la formule magique pour faire partir ces conversations. On peut y prendre part mais pas encore contrôler leur flot.

Est-ce forcément ce que l’on pourrait attendre ? Oui si vraiment on cherche à être à l’écoute et dans ce cas là, une conversation qui ne décolle pas est bien frustrant. Certains blogs ont plus un objectif publicitaire et la conversation n’est pas l’objectif premier, d’autres sont là pour la conversation et cherchent à échanger avec la communauté.

Maintenant, l’intérêt de ce côté aléatoire des conversations est aussi que c’est une surprise chaque jour que de savoir si aujourd’hui est un jour avec ou sans !

Jeudi 22 Janvier 2009
Vanina Delobelle
Lu 2488 fois


Dans la même rubrique :
< >

Mardi 17 Janvier 2006 - 17:34 Blog versus Site Internet

Mardi 2 Juin 2009 - 00:01 Le temps réel n’exclut pas le contenu