Vers un nouveau marketing...(Towards a new marketing approach...)

Le voyage d’affaires est-il encore nécessaire ?



Le voyage d’affaires est-il encore nécessaire ?
Rediffusion du 27 juillet 2007


Quand j’ai commencé ma carrière, je passais ma vie en avion parce que chaque rendez-vous client nécessitait une présence physique.

Aujourd’hui, ce fait est de moins en moins une vérité. En effet, je pense que les déplacements au bout du monde, en plus d’être coûteux, ne sont plus forcément nécessaires.

Avec les outils de meeting en ligne, que ce soit les web conférences ou le partage de documents tels que Citrix ou encore Webex, on peut faire beaucoup de choses à distance.

Je ne dis pas forcément d’en arriver jusqu’à la signature avec ces outils (quoi que pourquoi pas, je l’ai fait récemment), mais la majorité des meetings peuvent en faire l’objet : prise de contact, première présentation, deuxième présentation, training même.

Je trouve ces outils très utiles car on gagne beaucoup de temps. Ainsi quand on organise par exemple un training avec une société aux US et des personnes éparpillées un peu partout en Europe, ces outils sont vraiment d’une grande utilité. En effet, dans le passé, la personne aurait du se déplacer des US dans 5 différentes régions. Là on a tout le monde en même temps. C’est un grand gain de temps et d’argent.

Il est cependant toujours agréable de rencontrer les personnes et on ne pourra jamais totalement remplacer le contact physique mais à bien y regarder, ce n’est plus forcément l’approche première que l’on peut avoir. Ainsi plus de problèmes pour une entreprise d’être localisée dans un pays (lointain) et de faire des affaires avec le monde entier. Petite précision, ces éléments concernent encore majoritairement les entreprises internet parce que d’autres secteurs d’activité ne sont pas encore prêts à faire un tel pas.

Dimanche 27 Avril 2008
Vanina Delobelle
Lu 2783 fois


1.Posté par Laurent Pantanacce le 27/07/2007 09:22
Vanina,

Je partage totalement ton avis.

Je me souviens de l'époque où tu errais chez le leader du CRM et moi celui de la SCM. C'était l'époque de la "réunionite" aigue. Ces boites générait tellement de cash qu'elles ne s'inquiétaient pas de la rationalisation des coûts.

Un lundi matin nous arrivions au bureau, et il était décidé de se retrouver dans la salle de réunion de l'aéroport d'Heathrow à Londres pour une réunion de toutes les équipes Europe. Tout le monde quittait son bureau, courait à l'aéroport, prenait son avion depuis Paris, Berlin, Amsterdam, Milan... pour se retrouver quelques heures après à Londres. Réunion au sein même de l'aéroport. Puis retour chez soi !

Les avantages étaient les suivants :
* Très grande cohésion des équipes : tout le monde se connaissait PHYSIQUEMENT !
* Tout le monde était "gavé" de points Frequent Flyer ! Au point que nous avions tous des cartes de différentes compagnies aériennes pour remplir toutes les cartes (Fréquence Plus devenu SkyTeam, Star Alliance, One World...)

Mais les inconvénients étaient nombreux :
* Les couts pour l'entreprise étaient pharaoniques. Nous disposions d'une imprimante à billets (pas des tickets électroniques, de vrais billets avec la bande magnétique au dos et tout...) dans chacun de nos bureaux européens. Aucune rationalisation !
* Les risques pour les employés étaient énormes; trop souvent sur les routes en déplacement.
* Ne parlons pas temps perdu (dans les avions, sur les routes...)
* La fatigue liée à ces déplacement était elle aussi intense.

Et puis est survenu le tragique 11 septembre ! Impossible de prendre l'avion pendant plusieurs jours sur le sol américain, vérification de sécurité allongées aux embarquements.
S'ajoutant à cela la fin de la bulle et de la croissance irraisonnée...

Les effets immédiats furent la fin des réunions dans les salons des aéroports et l'installation de solutions de Vidéo Conférence dans chacun des bureaux.

Ce fut un échec, tant les mentalités devaient d'abord changer.

Mais la réalité prend aujourd'hui le dessus : Tous les nouveaux ordinateurs sont équipés de webcam intégrées, Skype (et les autres) ont imposé le réflexe "appel téléphonique par le portable"...


L'idéal serait pour moi : Une utilisation maximale des nouvelles technologies (Webex, Genesys, Skype Conf, et bien d'autres) pour les conférences mais aussi tous les outils purement collaboratifs (Google Docs en est le début, mais aussi les wikis comme SocialText ou BlueKiwi en France). Enfin régulièrement, à chaque "milestones" d'un projet, une bonne vieille rencontre physique; histoire de dynamiser les liens entre l'équipe !

Lo

2.Posté par Olivier le 27/07/2007 10:19
Vanina,

Effectivement, aujourd'hui, plus forcément besoin de se déplacer pour réaliser des séances de travail efficaces. Les outils à disposition permettent des vidéos conférences pour du synchrone, mais également pour de l'asynchrone avec, par exemple, Google docs pour rédiger des documents en commun, tout en pouvant suivre les modifications des autres intervenants pendant "notre absence" sur le projet (temps passé à faire autre chose en attendant les réponses des autres).

J'ai vécu la transition abrupte en 2000, lorsque le marché des semi-conducteurs s'est effondré. Avant, les voyages étaient monnaie-courantes puis, tout à coup, nous avons commencé avec NetMeeting pour ensuite se voir installer un gros matériel de vidéo conférence permettant des connexions simultanées avec les USA et l'Inde (seul problème, le décalage horaire).

Pour terminer avec ce sujet, le travail collaboratif à distance, c'est bien, mais pour aller plus loin, une rencontre physique, c'est mieux, surtout autour d'un verre dans une ambiance décontractée. On travaille toujours mieux avec des amis qu'avec des "collègues".

(Hors-sujet : Vanina, j'ai une question par rapport à ta dernière intervention sur mon blog et le modèle participatif du concours Custime. Je l'ai postée à l'adresse http://benoli.typepad.com/facilys/2007/07/un-concours-int.html).

3.Posté par MiKE le 27/07/2007 11:05
Je suis de ceux pour qui la présence physique complète facilement une relation entamée à distance et qui n'est plus, et de loin, l'indispensable corolaire d'une première approche, que ce soit pour un partenaire, un prospect ou un client.

La plupart de ces 3 types que ma petite agence a réuni autour de son activité, je ne les ai jamais vu et cela ne me manque aucunement car j'ai l'impression, via mails, skype, ivisit et bien d'autres outils, de les connaitre mieux encore que si je travaillais dans le bureau d'à côté !

Par contre, je suis heureux d'échanger avec eux des infos sur tout ce que ne pas perdre de temps à aller les voir m'a permis de faire.. j'ai de très bons clients amateur d'équitation et qui me demande où je suis allé bronzer récemment, et ainsi de suite. N'est ce pas celà aussi la liberté et la proximité que nous offre le web ?!

4.Posté par Jacques Le Ny le 27/07/2007 11:40
Je partage complètement vos points de vue respectifs (Vanina, Laurent,Olivier, Mike) : moi aussi j'ai accumulé les miles dans mon métier de consultant en management de la supply chain. Il faut reconnaître comme évoqué plus haut que cela coûtait très cher (20 % du montant facturé), cela faisait perdre beaucoup de temps (20 % du temps facturé) et aujourd'hui cela devient très désuet. Nous avons donc entrepris avec mon associé de promouvoir une nouvelle façon de faire du conseil en privilégiant le travail à distance. Nous avons même monté un plateforme [url:http://www.netploy.com] qui permet de fédérer les gens qui travaillent de cette manière en fournissant tous les outils à la demande.
Les résistance sont encore nombreuses mais tout cela va se généraliser dans les 10 prochaines années. Les premiers à le faire seront les gagnants. Je serais heureux de lancer une web conference pour en discuter plus en détail avec vous 4. Mon pseudo sur Skype est jacquesleny

5.Posté par Mox Folder le 27/07/2007 15:56
ben ouais comment qu'on emmène le clients japonais faire la tourner des cabarets parisiens avec ça ? (vous pouvez remplacer "japonais" par "américain" et "cabaret" par "lap dance")

6.Posté par Vanina le 27/07/2007 21:21
@Mox: ben tu les emmènes faire un tour sur Second Life:)

7.Posté par Christophe Spinetti le 30/07/2007 18:26
Vanina,

Je suis d'accord sur le fait que les nouvelles technologies réduisent les déplacements. Grâce à mon site j'ai eu en contact pas mal d'entrepreneurs corses qui travaillent à distance (dans leur cas, c'est primordial). Et ils y voient là un beau moyen de se développer..

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 29 Mars 2014 - 21:04 Quizup and Buzzfeed: Quiz apps forever

Jeudi 20 Mars 2014 - 19:42 Hot US IPO coming up in the internet space

Mercredi 19 Mars 2014 - 18:31 Life360: big brother on my data