Vers un nouveau marketing...(Towards a new marketing approach...)

Le risque de publier à chaud



Le risque de publier à chaud
Nous sommes tous tentés de publier une information à chaud :
  • Parce qu’on se dit c’est intéressant et je veux avoir la primeur
  • Parce qu’on est outré et qu’on veut le faire savoir
  • Parce qu’on veut participer à un courant.

Dans tous les cas, ne prenons-nous pas un certain risque, celui de ne pas contrôler l’information ou encore de publier dans un élan d’humeur que l’on pourrait regretter par la suite?

Bloguer doit nous apprendre à prendre du recul sur les choses aussi il ne nous est pas favorable de publier l’information dès qu’on la reçoit. Je pense que Twitter est un outil plus approprié pour la publication d’information sur le vif. Le risque y est aussi bien moins grand car le nombre des lecteurs d’un outil de micro-blogging est bien plus faible que celui d’un blog.

Quand on programme les articles, cela permet de les laisser mûrir. Il m’arrive parfois de revenir sur certains articles et me dire, non je ne peux pas dire les choses comme ça et de les reprendre pour en faire ce que sera la version finale. En publiant à chaud, on n’a pas ce recul nécessaire et parfois on peut regretter d’avoir écrit certaines choses d’une certaine façon et revenir dessus une fois publié est beaucoup moins facile.

Nous faisons, blogueurs, de plus en plus partie de la sphère publique aussi contrôler nos dires devient de plus en plus important. Ne pas réagir à chaud nous permet ainsi de prendre davantage de recul et de se sentir à l’aise avec nos publications.

Mercredi 19 Septembre 2007
Vanina Delobelle
Lu 3238 fois


1.Posté par Korben le 19/09/2007 00:49
Hello,

Moi c'est tout le contraire... J'adore poster à chaud et je crois que si je méditais chaque post avant d'écrire, j'aurais plus qu'a fermer mon blog...

Le seul inconvénient que je vois à poster à chaud c'est que sans relecture, il y a parfois des fautes qui trainent...

Après, je suis peut etre juste impulsif :-)

2.Posté par dominique le 19/09/2007 08:15

3.Posté par Vanina le 19/09/2007 09:54
@Korben: moi ce que je pourrais regretter le plus (en dehors des fautes d'orthographe), c'est plutôt d'avoir un peu utilisé mon blog pour passer ma crise, un peu comme un dévidoire et donc une fois la crise passée le regretter. Pour moi, le blog est justement un outil d'analyse et de prise de recul et j'essaie donc de m'interdire de l'utiliser de façon trop impulsive...on va dire que c'est un style, un blog à chaud en est un autre :)

4.Posté par brigitte_b le 19/09/2007 10:17
Je partage tout à fait l'analyse de Vanina (et de Korben) car je pense, excepté dans le cas d'un blog à vocation intimiste - ils sont de plus en plus rares - qu'une info mérite tout d'abord d'être vérifiée et analysée.
La distance critique y compris vis à vis de soi-même : ... quoi de plus important (quant aux blogs défouloirs, c'est une autre histoire qui n'intéresse peut-être que les auteurs de ces blogs eux-mêmes)

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >

Mardi 17 Janvier 2006 - 17:34 Blog versus Site Internet

Mardi 2 Juin 2009 - 00:01 Le temps réel n’exclut pas le contenu