Vers un nouveau marketing...(Towards a new marketing approach...)

Le marketing au cœur de la croissance d’entreprise



Le marketing au cœur de la croissance d’entreprise
Selon Jean-Noël Kapferer, « le marketing est au cœur de la problématique de la croissance : il est l’instrument nécessaire à la création permanente des désirs nouveaux, sans laquelle il ne peut y avoir de croissance économique. Si nos désirs s’évanouissent, les usines s’arrêtent de tourner. »

En effet, le marketing est absolument fondamental à l’entreprise pour lui assurer une pérennité. Positionner les produits, savoir les expliquer, les faire développer en fonction des besoins du marché, trouver de nouveaux clients sont les activités nécessaires et vitales pour l’entreprise. La force du marketing est aussi le réseau. Selon Jean-Noël Kapferer, sa phrase clef est celle de Paul Ricard : « faites-vous un ami par jour. » Le marketeur doit être dans le marché et à l’écoute de toutes les nouveautés. Le marketing est stratégique et aucune entreprise ne peut s’en passer. Il est levier de croissance et d’assise d’une activité.

Les anciens schémas ou encore beaucoup de sociétés dans la biotechnologie pensent qu’ils n’ont pas besoin de marketing. Le produit se vend bien comme cela et ça suffit ou encore un « bon produit se vend tout seul ». Certes, mais cela ne marche qu’un temps. En effet, le marché va très vite et on est tôt ou tard rattrapé par des nouveaux entrants qui font mieux et plus de marketing.

En effet, en analysant notamment des produits technologiques qui ont été crées il y a une dizaine d’années (une éternité dans ce domaine !), les entreprises qui ont réussi à s’en sortir sont celles qui ont continué à innover et celles qui ont eu un marketing très fort. Demandez à un commercial quelle est sa frustration d’aller en rendez-vous client et de n’avoir rien de nouveau à présenter à son client ! Il faut savoir séduire le prospect, il faut le faire rêver et lui faire comprendre le produit. Car quand bien même on aurait le produit le plus merveilleux du monde s’il n’est pas « sexy » ou si le consommateur ne comprend pas sa valeur ajoutée, il ne l’achètera pas.


Lundi 10 Juillet 2006
Vanina Delobelle
Lu 1006 fois


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 1 Septembre 2014 - 16:07 Change management: what does that mean?

Vendredi 29 Août 2014 - 15:52 How to give feedback to your employees?