Vers un nouveau marketing...(Towards a new marketing approach...)

Le blogeur : engagé ou engageant ? Influenceur ou influencé ?



Le blogeur : engagé ou engageant ? Influenceur ou influencé ?
Voici donc l'article gagnant du scrutin d'hier à + de 75% !
Rassurez-vous pour les 2 autres, c'est pour bientôt, juste encore un peu de patience:)

Suivre l’opinion générale ou exprimer son point de vue ? Le blogeur filtre forcément l’information qui lui ressemble pour la relayer sur son blog.

Dire des vérités. Les choses ne paraissent des vérités pour certains que parce qu’ils y adhèrent sinon elles ne semblent pas si évidentes que cela. Le blogeur n’a ni la science infuse, ni la vérité absolue, il a simplement l’humilité de ses idées et de ses propos. Son objectif n’est pas de révolutionner les choses d’un trait mais de les faire avancer d’un pas. Comme lorsqu’on effectue une thèse, on ne cherche pas à trouver la formule miracle pour éradiquer la faim dans le monde, mais on cherche à résoudre une infime partie de la problématique et ce sont tous ces petits résultats mis bout à bout qui mènent un jour à une découverte majeure.

Il ne faut pas avoir peur de ne participer que pour une infime partie aux grands changements ; il suffit parfois de peu pour faire avancer les choses. Enfoncer des portes à moitié ouvertes contribue à les ouvrir un peu plus.

Chaque blogueur, en bloguant à chaque fois un peu de lui, apporte beaucoup à la blogosphère car il exprime une idée, un mot parfois, qui retentira dans l’oreille d’un autre, qui écrira un post sur le sujet, qui lui, retentira différemment encore dans celle d’un autre, qui écrira encore un autre post. Plus que du buzz, on a à faire à une « chaîne » d’idées où chaque idée contribue à la nouvelle à venir.

Par conséquent, chacun se doit de s’engager pour justement être engageant à l’égard de celui qui prendra le relais. Du coup chacun est influenceur et influencé à la fois. L’influenceur n’est pas celui qui génère seulement beaucoup de visites, c’est celui qui permet de faire passer le message et qui est maillon de la réflexion globale. Tout blogueur est forcément influent au sein de sa communauté car il y diffuse des informations qui y seront relayées. On a trop tendance à mesurer l’influence avec la visibilité.

La visibilité c’est bon pour ceux qui veulent mettre une valeur marchande derrière leur blog. Les annonceurs veulent que leur « pub » soit « vue ». On rentre alors dans un cercle vicieux qui dénature le blog et le message de celui qui y rentre (visites > annonces pub > supposition de visibilité > visites…). Dans ce schéma-là, l’influenceur ne peut plus être maître de son propre support car il est lui-même forcément influencé par la publicité.

Je crois que l’influence est surtout à rapprocher de la valeur du message et de l’importance que les récepteurs du message vont lui accorder. L’influence n’est en fait créée, non pas par l’émetteur du message mais par son récepteur. Ce sont donc les lecteurs qui, au regard du message, décident si celui-ci a une importance ou pas et le relaient. C’est pourquoi le blogueur doit garder sa lucidité et ne doit pas suivre l’opinion générale (à savoir celle la plus largement diffusée) sauf s’il y adhère lui-même. Chacun doit prendre la responsabilité de ses positions et savoir que dernière cette position s’en trouvera une autre.

L’influenceur est celui qui assume ses idées, les partage et les défend et surtout qui fédère autour de cette idée. Porter une idée va alors permettre de porter d’autres idées et ainsi contribuer à un message global qui aura plus « d’influence » que tout autre message ; mieux vaut une personne écoutée que 100 vues. Alors éloignons-nous des termes « statistiques », « visibilité » et rapprochons-nous de ceux de « partage », « communication », « entraide », « écoute » et remplaçons le terme d’influenceur par celui de fédérateur.


Jeudi 14 Septembre 2006
Vanina Delobelle
Lu 3690 fois


Dans la même rubrique :
< >

Mardi 17 Janvier 2006 - 17:34 Blog versus Site Internet

Mardi 2 Juin 2009 - 00:01 Le temps réel n’exclut pas le contenu