Vers un nouveau marketing...(Towards a new marketing approach...)

La course au contenu



La course au contenu
Tout n’est plus aujourd’hui que contenu. Tout le monde peut créer du contenu et en matière de contenu on peut trouver de tout mais vraiment de tout sur internet. La difficulté vient quand on veut créer du contenu de qualité car il faut non seulement créer la qualité et arriver à se différencier pour ne pas se perdre dans l’océan de contenu déjà disponible.

Admettons-le, c’est aujourd’hui le vrai challenge des entreprises d’arriver à créer le bon contenu et créer du contenu prend du temps et demande des ressources, c’est loin d’être gratuit à produire. Par ailleurs beaucoup préfèrent ne pas y investir car ils estiment que le contenu ne crée pas de revenus. Faux ! Le contenu est la base :
  • Le contenu va fidéliser l’utilisateur,
  • Le contenu va augmenter le temps moyen passé sur le site,
  • Le contenu va faire que le site aura de l’intérêt pour l’utilisateur…ou en tous cas un intérêt accru,
  • Le contenu est ce qui peut être exporté hors du site,
  • Le contenu est l’élément le plus viral du site,
  • Le contenu augmentant le trafic est monétisable,
  • Le contenu offre différents supports de publicité…
…si j’en ai oubliés, merci de compléter !

Comment peut-on encore dire que le contenu ne rapporte pas de revenus. Les sociétés les plus profitables sur le support papier ont été des sociétés qui offraient principalement du contenu (les annuaires, les journaux…).

Dans une stratégie, le contenu ne devrait en aucun cas être négligé. Même si le retour que l’on peut en avoir n’est pas immédiat, il assure la pérénité d’un site et sa différenciation sur long terme.

Lundi 15 Décembre 2008
Vanina Delobelle
Lu 3524 fois


1.Posté par Nicolas F. le 15/12/2008 07:39
CQFD, si seulement toutes les entreprises en avaient conscience, on se retrouverait avec moins de sites en full Flash qui ne peuvent pas rapporter grand chose de part leur nature...

Mais bon, en général, la deuxième fois, on ne les y reprend plus...

2.Posté par stephane le 15/12/2008 13:48
Nicolas => Une stratégie d'entreprise basée sur des contenus de qualité, ne doit pas être limitée par la technologie. Aujourd'hui même les sites full flash permettent une administration dynamique et un référencement performant. La qualité des contenus est d'un tout autre ressort. La rédaction : toutes les entreprises présentes sur le web ne font pas la différence (pourtant essentielle) entre écriture papier et web par exemple.

Vanina => Le temps nécessaire pour la rédacion et l'animation de ses contenus n'est pas négligeable effectivement. Certaines sociétés sous-traitent cette tâche, dans le cadre de prestations éditoriales "classiques" ou dans une stratégie "conversationnelle" par une prestation de Community management (prestation qui dépasse la création de contenus, et intègre les leviers de diffusion et échanges).

Article pertinent sur les contenus, devenus l'un des enjeux web principaux pour les marques "actives" !

3.Posté par Vanina Delobelle le 16/12/2008 13:27
Je pense aussi que la sous traitance dans ce domaine vaut mieux que la négligence. Surtout beaucoup de formules permettent de prendre en compte la croissance et laissent à l'entreprise le temps de mettre en place une stratégie en interne pour un plus long terme.

4.Posté par Nicolas F. le 19/12/2008 08:28
Un peu en retard sur ce coup ;)

@Stephane : On peut référencer un site flash, mais pas sans aménagements, or, ces derniers sont rarement faits et le client n'y voit que du feu. Sans compter que le budget double, le principe étant de diffuser par une autre voie le contenu qui se trouve dans le flash... Entendons-nous bien, je critique ici le Full Flash, pas l'utilisation de Flash dans les sites, chose que je fais régulièrement.

5.Posté par stephane le 19/12/2008 14:30
J'entends bien et ne tente pas d'animer une critique ou donner une "leçon". Dans mon agence, nous réalisons des sites full flash référencables, certes avec un coût spécifique, mais pas par doublement du budget (fort heureusement). Que les clients ne soient pas sensibles à cela ou négligeant sur l'enjeu du référencement du flash, c'est un vrai sujet, qui nécessite une grande pédagogie. Les marques prennent toutefois conscience de plus en plus de l'importance des contenus. Petit à petit, le web progresse !

6.Posté par Kevin le 11/01/2009 09:12
Bonjour Vanina,

Content de lire ton article... le début de la reconnaissance du contenu !

Moi qui bosse depuis maintenant 10 ans sur des sites editoriaux (ou a orientation editoriale), je ne peux que confirmer son importance tant pour des sites de contenus que des sites marchands par exemple (mise en valeur du produit par du contenu et facilité de cross-selling)...

J'ajouterais deux choses sur l'évolution du contenu :

- la prise en compte pour le référencement du contenu.
Deja souligné il y a quelques temps par Olivier Andrieu : "[...] Le contenu éditorial est effectivement la source du trafic généré par la "queue" de la Longue Traîne qui va représenter près de 80% du trafic..."
http://www.abondance.com/recherche-referencement/2007/10/octobre-2007-rfrencement-la-rgle-des-3c.html

- L'utilisation de l'UGC (User Generated Content) qui offre a cout faible une base de contenus (mais qui demande du temps de modération/controle).

Bien a toi,
Kevin

NB : pour la discussion autour du full flash, j'ai souvent la même avec des webdesigners, developpeurs ou marketeurs... Si l'on prend en compte l'accessibilité, l'ideal est d'avoir un site accessible HTML dans le cas d'un site full flash... Entrainant bien entendu plus de ressources a engager... Apres, tout dépend de votre cible de visiteurs !

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 29 Mars 2014 - 21:04 Quizup and Buzzfeed: Quiz apps forever

Jeudi 20 Mars 2014 - 19:42 Hot US IPO coming up in the internet space

Mercredi 19 Mars 2014 - 18:31 Life360: big brother on my data