Vers un nouveau marketing...(Towards a new marketing approach...)

L’expertise tuerait-elle le lectorat d’un blog ?



L’expertise tuerait-elle le lectorat d’un blog ?
Rediffusion du 04 mars 2008


C’est le sens de l’article de Monetiweb. Il semblerait donc que plus on est expert sur un sujet, plus on a la tête dans le guidon et du coup moins on arrive à se mettre à la hauteur de ses lecteurs.

Je crois qu’il s’agit de la problématique de toute expertise en général. Plus on en sait et plus on veut en savoir à tel point que les choses de bases nous paraissent tellement triviales qu’on en oublie que d’autres n’ont pas forcément le même niveau d’expertise sur le sujet. Quand on s’adresse à un cercle d’experts, c’est très bien car finalement on se fait son petit trip entre amis et tout le monde est satisfait mais lorsqu’on tient une communication publique où plusieurs cibles peuvent être concernées c’est plus difficile.

Frédéric nous dit qu’il faut essayer d’écrire des tutoriaux et des articles pédagogiques de base. C’est vrai cette petite piqûre de rappel peut nous faire du bien à nous aussi en nous obligeant à prendre du recul. En fait efforçons-nous à avoir une attitude de transmission du savoir. Comme lorsqu’on enseigne à des étudiants, on leur dit des choses de base mais on arrive à bien les articuler car justement on a une connaissance bien plus large du sujet. Qui peut le plus peut le moins !

Je me dis aussi qu’un bon point serait aussi de s’intéresser à un nouveau sujet, pour lequel on est soit-même novice et partager nos découvertes car du coup notre connaissance s'accroîtrait en même temps que celle des lecteurs. Je crois d’ailleurs que c’est sûrement une des meilleures perspectives car il faut bien avouer qu’on en arrive un peu à tourner en rond au bout d’un moment et nous-même on n’a plus le même épanouissement intellectuel à s’adonner à ce formidable exercice qu’est le blogging. En fait, bloguer, c’est apprendre et retransmettre la connaissance. Quelle merveilleuse valeur sociale !

Dimanche 28 Septembre 2008
Vanina Delobelle
Lu 3285 fois


1.Posté par ocarbone le 04/03/2008 10:26
être ou ne pas être Expert


Beaucoup de bonnes remarques dans ce post. Cependant, l'expertise d'un auteur permet aussi d'attirer, de convaincre de nouveaux lecteurs. Difficile d'intéresser ses lecteurs si l'on est neutre et que l'on ne fait que retranscrire des informations sur tout les sujets. La personnalité d'un auteur joue énormément pour le succès d'un blog !

Aussi, je ne pense pas que l'expertise puisse tuer le lectorat d'un blog. Il est par contre important que l'expert se mette à la hauteur de son lectorat et ne focalise pas que sur un seul sujet.

Par contre, je suis d'accord pour dire que "l'expert aveugle qui blogue sans se soucier de son lectorat et sur un seul sujet spécifique que seul lui comprend" risque de perdre ces lecteurs !
_______________________________________________________________
La cible ?


Les conseils de Frédéric nous garantissent d'attirer beaucoup de lecteurs ... mais seront-ils qualifiés ? J'entends par là qu'un auteur non expert se retrouve certainement avec un public très large mais donc très varié alors qu'un expert se retrouve avec un public réduit mais très précis.

Les blogs peuvent effet être des outils marketing ... mais comme les fichiers clients préférez-vous un fichier listant 1000 contacts dont seul 1% est susceptible de s'engager OU préférez-vous un fichier de 10 contacts dont vous êtes certains qu'ils s'engageront tous ?

Comme on évoque le marketing : "expert ou pas" trouvera sa réponse dans l'analyse de sa cible !
_______________________________________________________________
Transmission du savoir


Apprendre, former, transmettre son savoir ... que d'objectifs ! Un blog est un espace d'information (IN-formation) : l'auteur pousse des informations à ses lecteurs ... qui eux remontent des commentaires. Un blog est donc un espace d'échanges, de communication.

On peut saisir l'occasion de ses échanges et des relations lecteurs/auteur et lecteurs/lecteurs pour transformer son blog en outil de transmission du savoir ... mais tout dépend de l'ambition de son auteur ... et de la volonté de son lectorat !

http:ocarbone.free.fr/blog:ocarbone.free.fr/blog

2.Posté par Guillaume De Thomas le 04/03/2008 15:37
Si je comprends bien, ce serait donc parce que je suis nul en tout que mon blog a autant de succès ??? Arf ! Et ma mère qui me disait "passe ton bac d'abord !!!!"..... :)

3.Posté par Lilian le 04/03/2008 15:43

Merci pour ce post ! Je pense que l'expertise est un avantage si l'on se noie pas dans l'utilisation trop exagérée du jargon. Le storytelling est utile pour faire passer la complexité de certaines informations.

4.Posté par greg le 04/03/2008 15:52
Le mieux reste l'ennemi du bien et clairement quand on sait on a envie d'étaler mais on y perd les autres !
De mon coté, j'essaie toujours d'être accessible mais ce n'est pas forcément super simple

5.Posté par Vanina le 04/03/2008 16:20
Je crois surtout qu'on ne se rend plus compte de notre expertise et on croit que tout le monde en sait autant. Moi j'ai plus le sentiment parfois de me dire que ce que je dis n'est pas très pertinent plus que de vouloir étaler. J'ai du mal à relativiser et à me dire que peut-être que j'en connais plus que les autres sur certains sujets et que j'ai quelque chose à apporter. On diminue toujours son savoir car lorsqu'on sait à quel point ce que l'on sait est mimime par rapport à l'immensité du savoir, on a l'impression de ne rien savoir. Mes directeurs de thèse m'ont toujours dit, on est toujours insatisfait quand on fait de la recherche et c'est ce côté humble du chercheur qui le rend intéressant car il va continuer à chercher croyant qu'il n'en sait jamais assez :)

6.Posté par chr le 06/03/2008 15:57
Pour ma part je pense qu'il faut tenir un discours d'expert mais l'intégrer dans une démonstration ludique - le relier à une actualité grand public. Je pense que les publications des blogs sont de plus en plus soignées et réfléchies - la blogosphère est plus mure et donc le lectorat plus expert ou en quête d'expertise : le débat dans les commentaires ou off line permettra d'expliquer davantage - mais il ne faut en aucun cas 'niveler par le bas' ;))

7.Posté par jean_sebastien_vignal le 07/03/2008 17:19
Je trouve la remarque de ocarbone pertinente. Il faut revenir aux bases de la communication et tout simplement se demander "quelle est ma cible" ?

L'avantage du blog (et ça rejoint un peu ton article sur le "nombrilisme"), c'est que justement on va tomber sur un contenu spécialisé qu'on n'a pas ailleurs (par ex. medias même s'ils sont spécialisés).

Alors plutôt que d'essayer de plaire au plus grand nombre, essayer de plaire et d'intéresser une communauté d'experts n'est-il pas un objectif aussi louable que d'écrire pour l"humanité entière ?

Le blog de mon cabinet par exemple est destiné à des experts - j'entends par là des professionnels du marketing ou des études. La spécificité sémiotique du cabinet m'amène à faire du didactique voire du ludique pour rendre cette technicité plus compréhensible, car effectivement il faut écrire pour ses lecteurs. Mais quand je reçois un mail qui me dit "pouvez-vous svp expliquer ce qu'est un mix marketing", je le renvoie vers d'autres sources.

A un moment, se dé-spécialiser va rendre moins intéressant votre blog. Un peu comme une marque : faite pour tout le monde, elle n'est faite pour personne...

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >

Mardi 17 Janvier 2006 - 17:34 Blog versus Site Internet

Mardi 2 Juin 2009 - 00:01 Le temps réel n’exclut pas le contenu