Vers un nouveau marketing...(Towards a new marketing approach...)

Forces et limites d’internet



Forces et limites d’internet
Internet est un formidable outil qui a foncièrement révolutionné nos habitudes. Nous n’agissons plus et ne pensons plus de la même manière depuis qu’il est rentré dans nos vies.

Pour beaucoup nous sommes nés avec et ne faisons plus vraiment la différence, nous ne pouvons plus rien faire sans internet. Cependant quand on y regarde d’un peu plus près, il est possible d’analyser les impacts de cette révolution.

Forces
L[Des échanges plus rapides : une mise en relation plus rapide avec les gens. On prend connaissance, on échange quelques email et nous voilà linkés dans les réseaux. Nous nous faisons plus rapidement des amis.]l
L[Des échanges plus nombreux : effet réseau incontestable, on connaît aujourd’hui beaucoup plus de monde. La mise en relation y est favorisée et le nombre de nos amis croît chaque jour.]l
L[Une approche moins timide : avoir le petit écran au milieu permet aux individus d’être davantage sincères. Le regard de l’autre ne venant pas troubler l’interaction, on dit davantage ce que l’on pense et on exprime ses sentiments. Les timides se révèlent, les messages passent davantage, on ose plus. La communication est plus brute car elle n’est pas parasitée par les messages non verbaux qui font que nous orientons notre discours en fonction de ces derniers.]l

Limites
L[Des messages à analyser : cependant les mots peuvent aussi être détournés et les interprétations possibles. Si le regard de l’autre ne fait pas obstacle, on peut parfois dépasser ses pensées c’est pourquoi on nous apprend à relire nos mails et à ne pas envoyer de communication à chaud. Communiquer par internet est bien une forme de communication en soi. Je crois personnellement que ce qui est dit sur internet est foncièrement révélateur des pensées des gens même s’il faut parfois relativiser et essayer de lire de temps en temps entre les lignes. Internet ment rarement.]l
L[Trop de rapidité : internet accélère les relations de telle façon qu’il est nécessaire aussi de prendre du recul et de bien analyser si cette relation n’est pas que virtuelle. En effet, un client peut dire 100 fois qu’il est intéressé par la solution sans jamais ne l’acheter. On peut recevoir 50000 offres d’emploi sans jamais rien avoir de concret. Ne prenons donc pas toujours cette rapidité pour un élément positif. Ne nous réjouissons pas trop vite de résultats importants qui peuvent être tout aussi éphémères. Ne pas s’emballer, analyser et appliquer ensuite. Internet accélère, à nous de réfréner un peu.]l
L[Besoin de plus : internet ne remplacera jamais le rapport physique. Tout le monde peut le sentir, il arrive un moment où on a envie de rencontrer les personnes avec qui on a échangé, on a besoin de voir son client, on a besoin de communiquer de vive voix. La relation virtuelle a une limite. Elle n’est que l’ébauche de ce que sera la relation engagée dans la réalité.]l

Mercredi 5 Septembre 2007
Vanina Delobelle
Lu 13261 fois


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 2 Août 2017 - 23:39 The biggest hurdles to digital transformation

Samedi 29 Mars 2014 - 21:04 Quizup and Buzzfeed: Quiz apps forever

Jeudi 20 Mars 2014 - 19:42 Hot US IPO coming up in the internet space