Vers un nouveau marketing...(Towards a new marketing approach...)

« Escalate » : la potion magique de l’efficacité



« Escalate » : la potion magique de l’efficacité
Rediffusion du 29 janvier 2008


Je n’ai pas de réponse donc j’« Escalate », je ne suis pas content du résultat j’« escalate »…en clair, et en français surtout, ça veut dire je mets en copie mon boss ou encore mieux le boss de mon boss.

C’est fou comme cette pratique de mettre en copie des personnes du senior management peut être efficace. Je trouve cela d’ailleurs pathétique. Pourquoi certains ont-ils besoin d’avoir peur de se faire taper sur les doigts pour pouvoir réagir ?

Quelques exemples bien concrets :
L[vous cherchez à obtenir des informations et la personne ne vous répond pas après 4 ou 5 mails. Vous vous énervez et vous mettez le SVP en copie, incroyable, vous obtenez de suite une réponse !]l
L[Vous prévenez de certaines failles du projet mais personne ne réagit. Vous faites un mail au SVP pour l’en informer et bien sûr il demande des comptes et là tout le monde commence à paniquer parce que ce qu’ils sont en train de faire n’est pas vraiment clean et du coup on essaie de régler les problèmes.]l
L[Vous n’arrivez pas à avoir une réponse sur la date où vous pourrez lancer votre produit. Chacun se renvoie la balle et quand vous mettez un SVP en copie, voilà qu’on trouve brusquement un créneau.]l

En général quand le SVP est informé, ça panique, ça s’énerve…mais au moins ça bouge. Pourquoi ne pas bouger plus tôt ? C’est en effet pathétique de voir que certaines personnes ne sont pas capables de faire les choses sans qu’une certaine menace pointe son nez. La peur de la hiérarchie, on peut dire qu’elle est bien présente. Et pourquoi donc ? Si chacun faisait son travail consciencieusement, on n’aurait pas besoin d’utiliser le bâton « escalate » pour faire bouger les choses.

Apparemment les organisations militaristes et hiérarchiques ont encore de belles années devant elles. L’esprit collaboratif et responsable est encore loin d’être mis en pratique par bon nombre des acteurs et tant que tous les acteurs ne l’auront pas adopté, c’est l’organisation dans son ensemble qui ne pourra pas fonctionner selon ce principe.

Responsabilisation et professionnalisation permettront, si ce n’est de l’annihler, de réduire le recours aux pratiques d’ « escalation ».

Dimanche 19 Octobre 2008
Vanina Delobelle
Lu 3812 fois


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 1 Septembre 2014 - 16:07 Change management: what does that mean?

Vendredi 29 Août 2014 - 15:52 How to give feedback to your employees?