Vers un nouveau marketing...(Towards a new marketing approach...)

Ecran télé contre écran d’ordinateur



Ecran télé contre écran d’ordinateur
Rediffusion du 19 avril 2007


Pour faire suite à l’article d’Henri d’hier, je vais à mon tour aborder le sujet dans le cadre de notre expérience de Cross-posting.

Est-ce la fin des écrans télé ? La discussion avait déjà débuté lors de mon article Joost : la nouvelle télé Internet et je crois qu’elle n’est pas prête de s’arrêter.

Regarder la télé câblée n’a plus grand chose ni d’original, ni de passionnant. Pourquoi s’imposer un programme défini par un autre quand on peut définir son propre programme ? Comme je l’avais dit, chez nous, l’écran d’ordinateur a remplacé l’écran télé. On trouve sur internet absolument tout alors, chez nous, le programme c’est nous qui le faisons. Bientôt il suffira de brancher un écran télé sur son ordinateur et on aura une vraie télé nouvelle génération.

Je pense que la télé « traditionnelle » n’est pas morte, elle est simplement en grande mutation. Maintenant, les téléspectateurs, veulent choisir leur programme, ne veulent pas regarder sans arrêt les mêmes rediffusions, veulent pouvoir regarder des programmes d’affilée sans avoir à attendre que chaque semaine un épisode soit diffusé. Bref, on est dans l’ère du « j’fais c’que j’veux ». L’avantage de l’écran d’ordinateur c’est que si on veut l’utiliser pour visionner un programme, chater ou bloguer, c’est possible ce qui n’est pas le cas de l’écran plasma.

La question est maintenant de se demander si en effet, cette évolution va renforcer l’individualisme ? Moi je ne pense pas car si on veut mettre en place la convivialité avec ces nouveaux comportements télévisuels, c’est encore possible, tout dépend de chacun. La technologie ne sectarise et n’individualise que les gens qui le veulent bien en leur facilitant la tâche, pour d’autres, au contraire elle aide à rassembler.

Je pense donc que l’écran télé va être remplacé par l’écran d’ordinateur qui va prendre une nouvelle forme pour répondre aux nouveaux besoins du téléspectateur web 2.0.

Dimanche 6 Janvier 2008
Vanina Delobelle
Lu 8713 fois


1.Posté par Ceucidit le 19/04/2007 11:22
C'est à dire? La télé va devenir une vidéothèque ou chacun visionnera ses propres programmes et ou il sera aisé de passer sur le web en 1 clic?
Je pense pour ma part que trop de choix tue le choix. Mon expérience des chaînes cablées me laisse penser que l'on finit toujours par zapper et ne rien voir du tout. L'idéal pour moi étant de conserver une base commune à tout le monde (permettant d'échanger avec d'autres personnes un avis sur une émission diffusé la veille) tout en apportant la liberté de customiser ses propres programmes et ainsi d'échapper au gendarme à St Trop!

2.Posté par Mox Folder le 19/04/2007 15:35
"Maintenant, les téléspectateurs, veulent choisir leur programme, ne veulent pas regarder sans arrêt les mêmes rediffusions, veulent pouvoir regarder des programmes d'affilée sans avoir à attendre que chaque semaine un épisode soit diffusé. Bref, on est dans l'ère du « j'fais c'que j'veux »."

Ce que tu dis n'est pas faux, mais la notion de première diffusion reste malgrés tout importante et promoridale : au québec, les québécois sont pendus à leur écran lors de la diffusion d'un nouvel épisode des têtes à claque (une exclusité a même été conclu avec Bell le Orange local pour offrir une exclusivité une semaine avant le web aux abonnés).

Il faut créer l'évènement, la primeur c'est là dessus que les investissement publicitaires (et donc le financement) se focaliseront ... les rediffusions quant à elles participent au phénomène de long tail.

3.Posté par da le 19/04/2007 17:20
vive les ntic

4.Posté par Olivier le 21/04/2007 22:52
Le direct... le direct sera le seul type d'émission où l'on se pressera devant sa télé. Pour le reste, c'est quand je veux comme je veux.

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 29 Mars 2014 - 21:04 Quizup and Buzzfeed: Quiz apps forever

Jeudi 20 Mars 2014 - 19:42 Hot US IPO coming up in the internet space

Mercredi 19 Mars 2014 - 18:31 Life360: big brother on my data