Vers un nouveau marketing...(Towards a new marketing approach...)

Devons-nous croire les CV ?



Devons-nous croire les CV ?
Le CV a-t-il de la valeur ? L’autre jour, je me promenais sur LinkedIn et je suis tombée sur des profils…sensationnels ! Tellement sensationnels qu’ils en étaient faux et ayant certains éléments pour en juger, je sais de quoi je parle.

La réflexion m’est alors venue, comment peut-on mentir sur son expérience à tel point et que ça ne se sache pas un jour ? Quelle valeur doit-on accorder au CV ? En parlant avec un collègue sur le sujet, il semblerait que cela soit normal et que tout le monde fasse comme ça surtout outre-manche. Oh my god !

Moi, je dois dire, peut-être avec naïveté, que cela me révolte et que ça va à l’encontre de ma moralité. Si je suis CEO c’est parce que je suis CEO; si je suis directeur, je ne vais pas dire que je suis CEO; si je m’occupe de 6 régions, je ne vais pas dire que je m’occupe de 20 et les exemples peuvent être nombreux concernant les omissions, exagérations ou tout simplement déformations.

Les recommandations permettent-elles donc d’aller à l’encontre de ces pratiques ? Je ne sais pas trop parce que balancer les gens ou encore dire que ce qu’ils disent ce n’est pas vrai, c’est pas très bien non plus. La solution serait-elle de lire ce qui se dit d’un candidat sur Google ? Peut-être, mais là aussi il y a des limites et il ne faut pas prendre toute information trouvée sur Google pour argent comptant.

Alors il reste la période d’essai. Est-ce qu'elle est assez longue pour permettre à l’employeur de juger d’un candidat ? Je crois en fait que la meilleure solution serait que les recruteurs fassent une vraie enquête sur leur candidat. Sûrement très long et coûteux c’est pourquoi beaucoup passent au travers des mailles du filet et que de telles pratiques sur les CV persistent. Bon ben alors mettez-vous tous à vos CV ou à vos profils LinkedIn et voyez un peu comment l’étoffer avec quelques informations féériques…apparemment vendeuses. De toutes façons tout le monde le fait !

Jeudi 26 Juillet 2007
Vanina Delobelle
Lu 1667 fois


1.Posté par Philippe le 26/07/2007 09:29

Humm, perso je ne triche pas, je montre juste sur mes Cv (www.philippe-donnart.com

et Cv-blog ce à quoi j'ai participé, et tente de mettre en avance mes compétences réelles.



Mais il Google n'est pas nécessairement mon ami.

Exemple : j'ai été contacté mardi pour dispenser une formation Illustrator en anglais sur Paris. Or nulle part sur mon CV une telle compétence n'est mentionnée. Les mots Illustrator, anglais, formation sont présents mais pas associés.

Résultat: la personne au téléphone m'a pourrie en me disant que je lui faisait son temps (le résultat de sa recherche était en 90 ième page, donc cela faisait donc un certain temps qu'elle surfait)



Il y a donc également une part d'interprétation par les lecteurs.

2.Posté par Vanina le 26/07/2007 09:45
Je viens de corriger ton lien Philippe pour CV-blog:)

3.Posté par Marie le 26/07/2007 10:16
Dans ma courte existence j'ai été confrontée à des CV et des recrutements plus foireux que je ne saurais le dire...

- un candidat "expert" en tellement de choses, qu'il lui aurait fallut plusieurs vies pour ça...
- un autre qui ajoutait en bas de ses CV "recruteurs non sérieux s'abstenir"
- un recrutement absurde, licenciement après la période d'essai, car personne n'avait oser dire avant que choisir ce candidat avait été une erreur
- des CV parfaits, impeccablement alignés avec la cible... et des candidats qui ne parlent en fait pas la langue...

Le recrutement, CV inclu, n'est sûrement pas quelque chose de facile. Je crois que beaucoup sont d'accord pour dire qu'il faudra que le CV traditionnel "mute" pour rester efficace, et je pense que l'approche "tests de compétence/mise en situation" a de beaux jours devant elle.

On empêchera jamais un menteur de mentir: il faut donc trouver des solutions pour passer au travers de la barrière de mensonges et ce ne sera pas le CV. Cependant comme le dis très justement Philippe: le recruteur rest humain (ouf!) et cela a sa part de faiblesse, notamment les a priori/l'interpretation erronnée de mots ou d'attitudes.

4.Posté par Philippe le 26/07/2007 14:26

5.Posté par Mox Folder le 26/07/2007 18:49
Vanina pour une spécialiste en marketing je te trouve bien naive, même si au fond ta spécialité c'est le marketing 2.0 ou tout le monde il est plein de bonnes valeurs, honnête beau et gentil ;o)

La première chose que les spécialistes nous apprennent c'est à embélir, enjoliver un CV - mais là je t'apprend rien... alors ils ne disent pas qu'il faut mentir évidemment, ils ne le disent pas comme ça ils le disent autrement.

Ils te disent d'avoir plusieurs CV, un pour chaque profil, ils te disent de mettre en avant des qualités de ne pas parler de tes défauts ou alors il faut les retourner en qualité, ils te disent de parler de faits, de quelque chose de concret, de citer des chiffres des projets sur lesquels tu as travaillé avec des exemples précis (mais pas trop quand même) et ils insistent bien sur le fait que c'est vachement important.

Puis Ils te donnent les mots clefs à utiliser qui percutent bien dans la tête du recruteur, alors tu pioches là dedans, peu importe si c'est vrai ou pas ou fond parce que tu es un "team player", tu aimes "relever des défis", tu aimes "prendre des risques" (mesurés !) et ton "leadership" est reconnu de tes pairs, etc...

La frontière entre mensonge et embellissement et quand même bien mince non ? Un jour j'ai reçu un CV d'un gars avec un profil de premier de la classe, le mec donnait l'impression d'avoir potasser tous les bouquins sur comment rédiger un CV exemplaire. Le résulatt c'était quelque chose de totalement impersonnel, l'impression d'avoir lu ce CV déjà 100 fois. Le meilleurs c'était dans les hobby, je l'avais anticipé 3 paragraphes plus haut : Pratique le fooball et aime les sports d'équipe.

Marie : "recruteurs non sérieux s'abstenir", j'adore celle-là merci ! Que penser des annonces avec : "candidat non-sérieux s'abstenir" on en trouve à la pelle aussi

Le recrutement absurde j'ai connu aussi, c'est pas faute d'avoir prévenu les boss pendant plusieurs semaines... mais le boss à toujours raison il a besoin d'assoir son pouvoir et parfois il va jusqu'au bout de sa connerie. C"est lui le boss après tout, chacun sa merde mais quand le recrutement absurde pourri la vie de toi et tes collègues au quotidien et nuit à l'entreprise ça la fout mal.

6.Posté par Vanina le 26/07/2007 19:01
Bonjour Mox, heureuse de te voir ici.
Je ne sais pas si l'on peut parler de naiveté, je parlerai plutôt de morale. Je trouve en fait qu'il y a une limite à l'embellissement. Du genre tu as participé 1h à un meeting sur un projet, ça y est, c'est un projet que tu as mené. Utiliser les bons mots c'est normal mais grossir les actes c'est trop. Si tu n'es pas le boss, est-ce que tu écrirais sur ton CV que tu es le boss? Et bien c'est de cela dont je parle. Je trouve la pratique un peu trop vulgarisée à tel point qu'on peut se demander ce qu'il advient des CV qui ne manquent pas...du coup doivent-ils aussi mentir juste pour se retrouver au moins considérés? Je crois qu'il faut aussi savoir ce que l'on est parce que comme tu dis, quand on fait un mauvais recrutement et qu'on doit se taper un collègue nazos, merci le calvaire au quotidien.

7.Posté par Mox Folder le 26/07/2007 21:01
Je suis d'accord, mais honnêtement la compétition est telle que l'on a tendance à ce sur-évaluer ou du moins ne retenir que ce qu'il y a plus flatteur pour nous. En regardant mon CV je me rend compte que je le fais...

Pas forcément de la faute du candidat si dans son expérience passée on ne lui a pas laissé l'occasion de s'épanouir plus, on tente aussi parfois de faire ressortir les points en accord avec le poste pour lequel on postule, on peut ça comme un coup de pouce...

8.Posté par Mathieu le 02/08/2007 15:33
Bonjour,
J'ai 23 ans, et je viens de rentrer sur le marché du travail...
Je bosse dans l'informatique, le développement d'applications informatiques plus précisement. J'ai un BTS informatique de gestion et une année de formation dans les technologies de développement microsoft.
J'ai fait 2 stages en bts, rien de passionnant.
Voilà mon cv tel qu'il est un peu près.
Je met mon cv en ligne sur plusieurs sites de recrutement. Qu'es qu'ils voyent les recruteurs? Qu'un bts, pas d'expérience... j'ai du avoir 1 ou 2 réponses.
Résultat: Gonflage de cv! J'ai triplé la durée de mes stages pour arriver à 1 an et demi d'expérience, j'ai revu complètement le sujet de mes stages pour les "rendre attractifs". Et quelques projets perso, ca fait toujours bien...
Pareil, mise en ligne : une vingtaine d'entretien sur 2 semaines.
Il y a pas photos! Je gonfle systématiquement mon cv.

C'est bien le problème des entreprises francaises (selon mon propre constat). Si tu veux avoir une chance, faut de l'expérience et du diplôme!
On te laisse pas souvent ta chance, tu as beau être douer et compétent, si tu n'a pas d'expérience pour le montrer ni les diplômes qui le prouvent, t'est mort...

Le cv ne font que répondre à la demande. Les entreprises veulent quelqu'un avec de l'expèrience et un bac +5, bah on lui donne.

Bien sûre, faut passer l'entretien d'embauche, et assurer le travail derrier, mais là, c'est les compètences réelles de la personne qui rentrent en compte, la vrai valeur de la personne. Faut savoir être raisonnable et savoir de quoi on est capable ou non.... sinon ca passe pas la période d'essai.

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 29 Mars 2014 - 21:04 Quizup and Buzzfeed: Quiz apps forever

Jeudi 20 Mars 2014 - 19:42 Hot US IPO coming up in the internet space

Mercredi 19 Mars 2014 - 18:31 Life360: big brother on my data