Vers un nouveau marketing...(Towards a new marketing approach...)

De la peur de passer de l’autre côté du virtuel



De la peur de passer de l’autre côté du virtuel
Rediffusion du 09 octobre 2007


Entre internet et la réalité il y a deux mondes bien séparés et parfois ces deux mondes se rejoignent. De réel on se met à communiquer sur internet et d’internet, on s’expose au monde. Dans ces deux processus, une peur existe toujours, celle d’être différent…

1er cas : le blogueur qui réalise une rencontre physique
Chacun a une image de l’autre qu’il se construit avec le temps. Le blogueur est une personne qui expose un certain nombre de points de vues et ses lecteurs peuvent se faire une idée de ce qu’il est au fur et à mesure des lectures. Ils s’imaginent aussi souvent le blogueur physiquement d’une certaine façon ou d’une autre (je me rappelle un commentaire une fois d’un des lecteurs de Loïc lui disant, c’est drôle je ne t’imaginais pas aussi grand !), comme quoi même quand on ne voit pas les gens on a une image d’eux). Alors quand on rencontre la personne c’est drôle car ces images peuvent être un peu différentes de celles que l’on s’est construit mais avec le blogging ce qui est rassurant c’est qu’on connaît un peu la personne moralement déjà et du coup le gap est moins important.

2e cas : la personne que l’on connaît dans la vie et qui se met au blogging
Etrange changement aussi. On n’est pas forcément les mêmes dans les deux situations. Le blog peut permettre aux timides de s’exprimer et d’exposer des idées qu’ils n’auraient pas forcément mis en avant dans la vie. Certains ont ainsi l’impression de redécouvrir la personne, différemment. D’autres découvrent la personne en lisant son blog.

Virtuel et réel sont donc bien deux mondes distincts. On appartient à l’un ou à l’autre et la passerelle qui mène de l’un à l’autre est parfois difficile à passer. On hésite, on a peur, on repousse mais quand on passe de l’autre côté en général on a tout à gagner.

Dimanche 24 Mai 2009
Vanina Delobelle
Lu 5541 fois


1.Posté par gabyu le 09/10/2007 01:33
je ne sais pas a quoi tu ressemble mais tes sujets sont toujours très bien écrits et agreables a lire. :)

2.Posté par Ceucidit le 09/10/2007 08:49
Vanina, voici le copier coller d'un de mes billet publier le 22/11/06 :

To be or not...
Je voulais en fait écrire un billet sur l'étrangeté des relations humaines sur le net. De ce rapport ambigu qu'entretiennent les gens qui jour après jour communiquent par commentaires interposés sur les blogs et autres site de rencontres.

Il faut bien l'avouer, le net permet d'échanger, de partager son avis très facilement pour peu que l'on prenne la peine de poster un commentaire. Il faut alors s'identifier, généralement à l'aide d'un pseudo. Le pseudo lui-même est ambigu car il permet de se présenter sans être identifiable. Ce qu'il est intéressant de constater c'est qu'un pseudo dont l'identité réelle de la personne vous est parfaitement inconnue peut vous être familier.

A force de consultations, d'échanges on a la sensation de commencer à connaître la personne. Pour le lecteur du blog cela parait plus évident car bien souvent le bloggeur fait part de choses personnelles, d'anecdotes de sa vie de tous les jours. Les lecteurs assidus peuvent ainsi imaginer la vie du bloggeur à l'aide des billets publiés. Certain lecteurs et posteurs sont liés entre eux en dehors de cette activité de blogging. Pour les autres seules les infos du blog permettent d'entrevoir la personnalité de celui ou de celle qui tiens le blog.

Ce qui est étrange dans cette relation c'est que chacun à travers ses propres filtres, développe une image de son interlocuteur. Cela est tout à fait normal mais il existe une différence parfois grande entre l'image que l'on avait en tête et celle que l'on peut avoir une fois la personne face à nous. Il est bien évident qu'un bloggeur ne publie que ce qu'il souhaite et donc occulte une partie de sa vie.

On peut aussi apprécier quelqu'un en lisant son blog et ne rien trouver à lui dire lors d'une vrai rencontre. Car rien n'empêche de rencontrer un bloggeur. Certain aime à rester dans l'ombre, d'autre à se rencontrer. Et là comme après un test alimentaire dont l'étiquette du produit aurait été cachée, vous découvrez la vérité...

Bonne ou mauvaise la surprise reste le privilège de ceux qui auront bien voulu franchir le pas.


3.Posté par Vanina le 10/10/2007 15:03
@Gabyu: Merci !

@Ceucidit: Merci pour ce complément et cette analyse.

4.Posté par ray ban le 01/07/2011 03:43
Ce qui est étrange dans cette relation c'est que chacun à travers ses propres filtres, développe une image de son interlocuteur. Cela est tout à fait normal mais il existe une différence parfois grande entre l'image que l'on avait en tête et celle que l'on peut avoir une fois la personne face à nous. Il est bien évident qu'un bloggeur ne publie que ce qu'il souhaite et donc occulte une partie de sa vie.

5.Posté par Christian Louboutin Alta Ariella Talon Leopard Boots le 02/12/2011 08:28
The last of all is a bit detailed design but is no less favorite than the other Rebecca Minkoff. http://www.mocnlerjacketsoutlet.com/products/Christian-Louboutin-Alta-Arielle-A-Talon-Python-Knee-Boot.htmlThese designs are the innovations on the existing open heel and closed heel varietiesGetting these shoes is not that difficult.

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >

Mardi 17 Janvier 2006 - 17:34 Blog versus Site Internet

Mardi 2 Juin 2009 - 00:01 Le temps réel n’exclut pas le contenu