Vers un nouveau marketing...(Towards a new marketing approach...)

Blog et addiction



Blog et addiction
Henri a écrit plusieurs articles sur le sujet fort intéressants. L’Internet conduit à certaines dépendances, nul ne peut plus le nier. En effet quand on voit certains comportements face aux jeux en réseau, aux différents jeux en ligne ou encore au trading, l’addiction est bien présente même si les consommateurs ne veulent pas toujours se l’avouer et mettent en avant des vertus pédagogiques et tactiques (une façon de se rassurer). Mieux vaut trouver une raison valable pour justifier (à soi-même d’abord) des longues heures passées devant son ordinateur.

Alors la grande question est de savoir si bloguer conduit à une dépendance ? Si vous sentez que c’est le cas ou que vous êtes en passe d’y tomber, arrêtez-vous de suite ! On ne fait bien que ce qu’on maîtrise.

Les débuts sont forcément plus prenants. C’est comme lorsqu’un enfant reçoit un nouveau jouet, il passe tout son temps avec. Aussi les débuts du blogging sont très consommateurs de temps car il faut apprendre à se servir de l’outil, apprivoiser ses idées et se positionner. Par la suite, on peut lever le pied et ne garder que le bon côté des choses. Alors si vous en arrivez comme Loïc à ne plus pouvoir passer une soirée avec votre femme et «communiquer verbalement» avec elle, inquiétez-vous très vite !

Comme toute dépendance, les choses se mesurent sur la durée. Si vous êtes tout feu, tout flamme car vous venez de lancer votre blog et que vous regardez plusieurs fois par jour vos statistiques dans l’espoir de les voir grimper, c’est normal, les chosent devraient s’apaiser dès que vous serez sur les rails. Un conseil, ne regardez pas plus d’une fois vos stats par jour. C’est comme lorsqu’on fait un régime, ça ne sert à rien de se peser tous les jours ! Vos stats vont forcément grimper, c’est obligé (cf mon article Avec les blogs, l’audience augmente forcément !).

Alors comment vaincre cette dépendance ?
Comme tout, il faut «maîtriser». Pour cela, il ne faut pas que le blog vous empêche de voir vos amis, de vous occuper de vos enfants ou de passer des vacances. Pour tout cela il suffit de s’organiser et de programmer les choses (cf mon article Le blogueur : « glandeur » ou simplement organisé ? ou encore Le blog serait-il un tamagotchi ?). En psychologie, on parle d’univers. Il faut arriver à faire la scission entre les choses, il faut ranger les événements dans des cases de sa tête. Lorsqu’une case commence à déborder sur une autre alors il commence à y avoir problème ! Attention, l’addiction n’est pas loin…


Samedi 23 Septembre 2006
Vanina Delobelle
Lu 3202 fois


1.Posté par Julie Calmier le 23/09/2006 00:48
"Si vous sentez que c'est le cas ou que vous êtes en passe d'y tomber, arrêtez-vous de suite ! " je ne suis pas tout à fait d'accord...En dehors des blogs j'ai des forums personnels qui me sont vital et pour rien au monde je ne me passerai de cette drogue-là que je ne juge pas néfaste même si journalière. Question blog, j'ai opté pour un blog professionel car mon boulot me passionne et que le thème lui ne passione pas forcément mes amis ou la famille ^^ Mais je n'en ai pas encore de personnel...Moins maitrisable ? Peut être...mais ce serait trop facile...J'ai hâte de connaitre l'opinion des autres !

2.Posté par Matthieu M. le 23/09/2006 10:31
Avec l'addiction, on rentre de plein pied dans le domaine psychiatrique et il est très difficile de faire des généralités. En général, on définit les addictions au cas par cas. Mais néanmoins, il y a quelques critères qui permettent au moins de se poser des questions :
- le temps passé avec l'objet addictif ( qui peut être immatériel comme le jeu, le sport, le sexe ... ) grandi avec le temps
- il y a un manque à l'arrêt ( physique pour certains addictions, psychiques pour d'autres, ou les deux. Pour le blog, ce serait plutôt psychique ;))
- un besoin permanent
- cela se fait au détriment de la vie de famille, sociale, professionnelle. C'est une perte de temps et d'énergie
- c'est répétitif, régulier

Voilà les critères d'un addiction.
Et des addictions, il y en a des masses. Pas seulement le tabac, les drogues, l'alcool.
On peut etre accro au sport, au travail ( certains sportifs de haut niveau doivent compenser par un travail intensif dans un autre domaine à l'arret de leur sport ), au sexe, aux jeux ( vidéo, casino.. ). Ce sont ce qu'on appelle les addictions sans objet.

Mais il faut quand même tempérer. Ne pas confondre passion et addiction, ni travail et addiction. Si un blogueur gagne sa vie avec son blog, il sera normal qu'il y passe 10h par jour. S'il aime ca, c'est sa passion, il n'est pas anormal qu'il y passe du temps. On peut par exemple estimer qu'on a qu'un seul passe temps en dehors de la vie normale; les jeux vidéos. On y passe du temps, mais en quoi est-on différent de quelqu'un qui passe autant de temps devant la télé, en jardinant, au cinéma ou les trois à la fois.
Donc ne pas confondre choix de vie et addiction.

Mais il est vrai que l'apparition de l'informatique, d'internet surtout, avec tout ce qu'il y a autour a entrainé de nouvelles addictions qu'on n'aurait même pas imaginé il y a... 20 ans.

3.Posté par Vanina le 23/09/2006 12:32
Je retiens cependant le critère majeur de l'addiction qui est celui de couper de toute vie sociale et de toute communication verbale.

4.Posté par Mox Folder le 24/09/2006 00:39
Moi je rajouterai une notion importante : DÉ-CUL-PA-BI-LI-SER ... comme lors de l'explosion du jeux vidéo il y a 10-15 ans ou on faisait psychoser les parents avec les crises d'épilepsie (tiens d'ailleurs c'est marant plus personne n'en parle pourtant on joue plus aux jeux videos aujourdhui quil y a 15 ans), aujourd'hui on commence à voir apapraitre une certaine notion de culpabilite vis à vis du temps passé sur l'ordinateur et internet (blog, forums, jeux en ligne, messagerie instantnées etc...), tout le monde connait l'histoire de cet asiatique retrouvé mort sur son clavier après avoir passé 3 jours entiers à jouer en ligne dans un cybercafé.
Il n'en faut pas plus créer une psychose et donc par extension faire culpaliser les gens (ce qui n'arrange rien car une personne victime d'addiction et surtout à l'origine une personne en détresse, ajouter la culpabilié à la détresse ne fait que marginaliser encore plus cette personne et l'enfoncer dans son addiction).

Enfin sur le critère majeur de l'addiction qui est celui de “couper de toute vie sociale et de toute communication verbale”, là je tiens à ajouter un bémol car tu fais une association dangereuse entre temps passé sur son ordianteur (internet, jeu, blog ou autre) et marginalisation. Pourtant tout comme Julie, plus haut moi aussi j'affectionne quelques forum, et c'est incroyable de voir le réseau social qui peut être tisser par ces forums et il se passent en ce moment la même chose avec les blogs...

Tu évoques Loïc, pourtant je ne pense qu'ils soit coupé de toute vie sociale... Bref on ne tombe pas dans l'addiction par hasard.

5.Posté par Vanina le 24/09/2006 07:53
Bonjour Mox,
Bien sûr internet est un accélérateur de communication. Je ne pense pas que l'on soit addicted quand on l'utilise. La limite est quand on l'utilise trop. N'avez-vous jamais rencontré des gens qui passent leur temps sur leur ordinateur, ne sortent jamais la tête dehors et ne rencontrent que des gens par écrans interposés? Moi j'en connais et je pense qu'à ce stade l'addiction est là.

Quant à Loïc, je faisais référence à son propre article et notamment la description qu'il faisait de son repas au restaurant avec sa femme où ils se parlaient par messages interposés. Sa description est forcément caricaturale et exagérative mais je trouvais qu'elle décrit bien l'addiction à son point extrême et c'est pourquoi j'y ai ait référence (même s'il ne doit peut-être pas être so addicted au regard en effet de sa vie sociale et du sport qu'il pratique).

Déculpabilier, oui d'utiliser son ordinateur. Le plus important c'est d'avoir un équilibre dans sa vie et que tout ne tourne pas autour de l'ordinateur car tout être humain sans équilibre dépérit...(ça s'adresse aussi bien à tout autre chose que l'ordinateur !)

6.Posté par Léa le 24/09/2006 09:55
Hello,
Pas aussi callée que vous tous sur les sujets psy. Simplement observatrice. Et l'addiction, je connais un peu.
J'étais très accro d'un forum ou l'interractivité était forte, parce que je cherchais avant tout à échanger sur un sujet qui me préoccupait.
J'ai fréquenté dans ma vie bon nombres de personnes dépendantes, pour elles passer d'une dépendance à l'autre était fréquent. La multi-dépendance aussi. Et si sur l'échelle dépendance-indépendance nous pouvons osciller à différents moments de notre vie. Il y a tout de même une position qui correspond à notre besoin d'être rassuré, non ?

7.Posté par Vanina le 24/09/2006 11:05
Bonjour Léa,
C'est sûr que "l'addiction" est issue d'un besoin d'être rassuré, un manque de confiance en soi, une recherche d'existence et bien d'autres sentiments. De toutes façons, addiction ou pas, on a tous un peu besoin de cela à certains moments...

8.Posté par Julie Calmier le 24/09/2006 17:11
Déculpabiliser...Voilà une notion qui me plait. ^^
Honnêtement je passe une bonne partie de mon temps libre sur mon pc et mon réseau d'amis provient de rencontre effectué sur le net depuis 7 ans.
Dépendante, probablement. Est-ce que ça rends malheureux mon entourage ? Non.
Maintenant, je ne vais pas devenir folle en cas de coupure. un peu frustrée seulement. Tu crois que mon cas est grave Vanina ? ^^

9.Posté par Mox Folder le 24/09/2006 20:39
Oui Vanina la notion d'équilibre me parait primordiale.

10.Posté par Fubiz le 27/09/2006 19:24
Article passionnant, thanks ;)

11.Posté par Lilia le 28/09/2006 21:06
Moi je suis complétement addicted. Je passe énormément de temps à voguer de blog en blog et à laisser des commentaires. Je passe du temps aussi sur mes blogs et photoblogs pour les mettre à jour. Mais j'attends surtout des commentaires. Donc je passe aussi mon temps à faire F5 sur ma messagerie Yahoo.
Il faut vraiment que je songe à me soigner...

12.Posté par Vanina le 29/09/2006 08:40
Bonjour Lilia, attention, addiction !

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >

Mardi 17 Janvier 2006 - 17:34 Blog versus Site Internet

Mardi 2 Juin 2009 - 00:01 Le temps réel n’exclut pas le contenu