Vers un nouveau marketing...(Towards a new marketing approach...)

A propos de l’intolérance de certains…



A propos de l’intolérance de certains…
…au sujet des fautes d’orthographe ! C’est à se demander si certaines personnes n’ont pas comme passe temps favoris d’écumer les blogs et de relever juste les fautes d’orthographe. Il y a des blogs qui sont truffés de fautes et je peux comprendre que ça en irrite certains mais quand la coquille est rare pas besoin d’en faire tout un plat. En général quand on me signifie une faute, je la corrige et puis voilà. Je suis d’ailleurs contente que mes lecteurs me fassent remarquer une faute comme ça je peux vite corriger. Même en relisant plusieurs fois il peut arriver qu’il en reste une.

Ce que j’adore par-dessus tout c’est lorsque la personne met en avant vos diplômes ou qualifications (et bizarrement ça a été chaque fois le cas) comme si le fait d’avoir un certain niveau ne donnait pas le droit de commettre une faute. Même dans les livres qui sont lus et relus plusieurs fois par des spécialistes, on peut parfois tomber sur des fautes alors des blogs c’est encore plus probable.

Je ne pense pas par ailleurs que ce blog soit tant à blâmer pour les fautes car elles sont plutôt rares.

Je ne suis pas fan des fautes d’orthographe et moi aussi je ne les aime pas cependant je ne m’amuse pas à scanner les articles et à les notifier aux auteurs de façon perçante.

Pourquoi les fautes ne peuvent-elles pas être notifiées normalement ? Pourquoi la faute a-t-elle tant d’importance sur un blog comme si on cherchait la petite bête qui viendrait noircir le tableau ? Et si je m’amusais à relever toutes les fautes dans les commentaires…on irait où comme ça ? Je pense que vous, blogueurs, vous avez souvent reçu ce type de message. Allé je vés arrété la se discourt vous avés conpri je croi :)

Mercredi 2 Avril 2008
Vanina Delobelle
Lu 3603 fois


Dans la même rubrique :
< >

Mardi 17 Janvier 2006 - 17:34 Blog versus Site Internet

Mardi 2 Juin 2009 - 00:01 Le temps réel n’exclut pas le contenu