Vers un nouveau marketing...(Towards a new marketing approach...)


L’obésité: premier fléau de l’humanité
J’abordais déjà ce sujet dans mon article Wall-E : et si la race humaine évoluait vraiment vers cela ?. L’obésité tue aux US chaque année 120 000 personnes et les previsions montrent que la nouvelle génération risque d’être une génération avec une espérance de vie plus courte que la génération précédente. L’homme est actuellement en train de se tuer de l’intérieur. Killer at large montre cette croissance de l’obésité et le fait que ce fléau est en fait contrôlé par les multinationales alimentaires avec les publicités misent devant les yeux des enfants. Un enfant est susceptible de prendre 1kg pour chaque heure passée devant la télé car il sera exposé davantage au marketing de la junk food.

L’obésité a augmenté proportionnellement avec la hausse de la consommation du pétrole car la majorité des aliments modifiés demandent beaucoup de pétrole pour faire tourner les machines. Obésité va avec junk food et va avec minorité car aujourd’hui il est moins cher de se payer un hamburger chez McDo que des fruits et légumes. Pour $1, on peut acheter une grande quantité de nourriture de mauvaise qualité et une petite quantité de produits de qualité. On apprend dans Food Inc que Monsanto contrôle l’alimentation qui vient dans notre assiette depuis les graines. Les agriculteurs qui veulent réutiliser leurs graines et non pas celles de Montsanto sont traqués et font partie d’une liste noire. Ils sont ensuite poursuivis en justice pour avoir enfreint le brevet déposé par l’entreprise.

Cette nourriture nous tuera et l’expérience entreprise par le journaliste Morgan Spurlock dans Super Size Me est effarante. Il a decide de ne manger que du McDo matin, midi et soir et voir les effets sur son organisme. Résultats: 25kg en 1 mois, des problèmes au foie, un taux de cholesterol énorme, des problèmes sexuels, une déprime et une fatigue permanente et une addiction à la bouffe. Bref, cela est probant, cette bouffe est un vrai poison.

On commence doucement à prendre conscience du problème mais certainement qu’une génération sera sacrifiée avant que de varies mesures ne soient mises en place. Les politques parlent de la responsabilité des parents pour éduquer leurs enfants en matière alimentaire et sportive. Oui mais quand tout le système leur montre le contraire, la voix des parents peut raisonner bien faiblement dans leur tête. Pardoxe ultime également c’est qu’à l’école, on apprend aux enfants la pyramide alimentaire mais à la cantine on leur sert de la merde à chaque repas (désolée mais je ne vois pas comment appeler cela autrement). Dire que les français se plaignent de ce qui est servi dans les cantines, un petit stage aux US leur ferait du bien pour comprendre que ce qu’ils mangent n’est pas si mauvais que cela.

On a peur du terrorisme, on a peur des emissions de CO2, on a peur de la gripe H1N1 mais on n’a pas peur de la bouffe alors que c’est ce qui est le plus près de nous et certainement plus susceptible de nous tuer sur le court terme.


Parlera-t-on encore de media sociaux ?
Les media sociaux, c’est la mode mais la revolution qu’ils ont engendrée va faire qu’ils vont leader les fonctionnalités et s’intégrer dans le paysage global. On ne les regardera plus de loin en essayant d’en faire quelque chose mais plutôt, ils deviendront la nouvelle synergie. Comme les entreprises qui faisaient du offline, ont maintenant leur department internet, les entreprises auront leur department communauté. Ainsi au marketing, on a le marketing offline puis le online et au sein du online, le marketing social. Au produit, pareil, on aura les fonctionnalités communautaires puis les nouveaux produits qui vont se créer pour la communauté.

Ainsi, il y a les fonctionnalités qu’un site met en place pour que la communauté se retrouve sur le site puis il y a les fonctionnalités qui sont là pour ‘’utiliser’’ la communauté et faire de la communauté un nouveau canal de commercialisation…et là nous sommes aux débuts. La communauté prend de nouvelles dimensions. Ce n’est plus seulement des votes, des ratings et des reviews, mais c’est ‘’comment puis-je utiliser la communauté’’ pour vendre et non pas dans des domaines plus théoriques en disant parce que je commnunique mieux, elle va me permettre de mieux vendre, mais ‘’comment peut-elle vendre pour moi’’.

Les media sociaux arrivant à plus de maturité, des concepts plus intéressants et plus puissant sont en train de se mettre en place pour lancer une nouvelle revolution…pas seulement de communication, mais aussi une revolution commerciale.


Dimanche 3 Janvier 2010
Bonne Année 2010 !
Je vous souhaite une bonne année pleine de bonheur et d’innovation. Que ceux qui cherchent un job, en trouvent un, que ceux qui ont des idées arrivent à les réaliser et que chacun puisse aller au bout de ses projets.

Que cette année soit pleine de nouveautés et d’innovation. Que chaque bout de créativité se rejoigne pour créer quelque chose de plus grand, que 2010 soit un pas en avant. J’espère voir cette année plein de nouveaux concepts, plein de découvertes et plein de révélations. Que chacun garde l’espoir, que chacun continue à se battre pour ce qu’il pense en valoir la peine et que chacun continue à avancer pour faire de ce monde un monde meilleur.

Merveilleuse année 2010 !


Mercredi 30 Décembre 2009

Vendredi 25 Décembre 2009
Joyeux Noël de chez Mickey

Lundi 14 Décembre 2009
Le processus d’achat sur internet est loin des modèles linéaires passés. Elle s’est compliquée et les interactions sont multiples avant que le client ne transacte. Impossible de maîtriser le client, impossible de maîtriser ses interactions extérieures, la seule possibilité est de comprendre que les interactions sont nombreuses et qu’il faut au contraire aider le client à chacune de ces étapes, qu’elles soient en interne ou en externe.

La processus d’achat 2.0

Dans le cadre de la transaction, la marque peut ‘’perdre’’ le client à plusieurs occasions et c’est ce que représente ce second schéma.

La processus d’achat 2.0

Dimanche 13 Décembre 2009

Samedi 12 Décembre 2009

Samedi 28 Novembre 2009

Le Téléthon c’est le 4 et 5 Décembre.

Paris Statup weekend c’est le 4 et le 6 Décembre.

EF se lance dans les cours en ligne avec Englishtown.

Nouveau site professional feminine lance par Madame Tout Pour Elles, il s’agit de Ma vie pro.

Deux sites sympas pour des tickers muraux: Monadhesif et Decomotions.

Résultats du baromètre CtoC de Priceminister soulignant les évolutions marquantes de l’année ainsi que la perception qu’en ont les différents acteurs (cf le document en pièce jointe).

cp_baro_ctoc_pm_laposte.pdf CP_Baro_CtoC_PM-LaPoste.pdf  (73.08 Ko)


Vendredi 27 Novembre 2009
Black Friday:  LE jour du shopping
Aujourd’hui aux US, c’est Black Friday c’est à dire le jour du shopping, là où les gens achètent le plus.

C’est un jour où les enseignes font de très fortes reductions et où les gens se ruent dans les magasins ou prennent d’assault internet pour faire leurs achats. Les magasins ouvrent à 4h du matin et les clients sont là dès l’ouverture. Dans le ecommerce, on reste aux aguêts dès le jour avant Thanksgiving pour être sûrs que les pics de visites ne fassent pas crasher le site. Mercredi le site de Walmart avait déjà crashé pendant 4h, dur quand on sait que c’est le WE avec les plus forts revenus de toute l’année.




Lundi 9 Novembre 2009
Les moms : pouvoir et media sociaux
Voilà une etude menée par JD Power qui a cherché à comprendre les differences entre les moms gen X et les moms gen Y. Tout d’abord des chiffres intéressants:

  • Les mamans gerent 90% des dépenses réalisées par le ménage.
  • Elles dépensent $165K par enfant jusqu’à l’âge de leur majorité.
  • 70% des mamans utilisent les média sociaux.
  • 64% font confiance aux recommendations pour les achats qu’elles font pour leurs enfants.
  • Les mamans américaines ont créé ½ million de posts dans les 6 derniers mois.


Les moms : pouvoir et media sociaux

Les moms : pouvoir et media sociaux

Samedi 7 Novembre 2009
QVC fait partie des plus gros sites de e-commerce aux US et il n’est rien d’autre que l’extension des ventes réalisées à la télé. Il est extrêment bien fait et présente tous les produits accompagnés de la vidéo qu’on a pu visionner à la télé. Le téleachat est un méga succès et le compléter par un site de e-commerce est simplement excellent.

QVC: le M6 boutique américain

Le site de M6 boutique aurait bien à apprendre de sa grande soeur américaine. Le site est brouillon, les produits sont mal présentés, les vidéos sont absentes, l’expérience n’est pas optimal et le consommateur n’est pas engagé. Le potentiel des ventes en ligne, prolongement du téléachat, est énorme aussi il serait bien dommage de passer à côté.


La crise a-t-elle redessiné le paysage de consommation ?
Voici les résultats d’une étude intéressante qui a cherché à comprendre si la crise que l’on a vécu (et qui est en passe de tourner cours) a changé le paysage de consommation. Les consommateurs, vont-ils revenir à leurs habitudes passées ou les changements resteront-ils ancrés?

Les premiers résultats montrent que les changements de style de vie sont temporaires et vont revenir à la normale. Cependant, l’usage des média sociaux (54.2%), les voitures moins polluantes (35%)et les enfants qui quitteront le foyer familial plus tardivement, resteront des changements permanents.


La crise a-t-elle redessiné le paysage de consommation ?

Consommer moins de services, passer moins de temps en magasin, se rendre moins souvent au magasin sont des changements temporaires alors que consommer en ligne, comparer les prix, acheter des produits locaux, acheter des médicaments en grande surface et se tourner vers le discount sont des habitudes de consommation qui vont perdurer.



La crise a-t-elle redessiné le paysage de consommation ?

Le futur de la consommation mettra l’accent sur les marques de distributeurs, les cartes de fidélité, les shopping listes, les coupons, l’achat en gros.

La crise a-t-elle redessiné le paysage de consommation ?

Les consommateurs se sont définitivement tournés vers les distributeurs de vidéos par internet (type Netflix), les jouets et l’électronique vendus en discount. Par contre, pour la beauté, l’habillement, l’épicerie fine et la restauration, les valeurs restent les mêmes.

Les résultats montrent que pour la majorité, la crise ne crée pas des tendances mais simplement des réactions. Cependant, le consommateur va rechercher une vraie valeur derrière la vente en magasin par rapport à la vente sur internet. Il recherche des produits originaux, authentiques et novateurs. La tendance organique n’est pas non plus prête de s’arrêter.


Succès pour la lingerie vendue à domicile
Elles s’appellent Deborah, Allande, Charlott, Krystal, Lilly, Lisa, Marlene, Soraya…elles ont toutes un point commun, ce sont des marques de lingerie vendues exclusivement à domicile.

La lingerie à domicile fait un tabac. Le concept est rôdé et Mesdames préfèrent faire leurs achats de dentelle au sein de leur nid douillet. On peut essayer tranquillement, discuter d’un produit intime et à forte émotion. Aujourd’hui on peut tout trouver tout type de produits vendus à domicile mais la lingerie reste le produit phare. Ce qui est plus fascinant pour moi, c’est le choix de ces entreprises de ne vendre qu’à domicile et d’arriver à réaliser des chiffres d’affaires colossaux et en constante évolution.

La créatrice de Charlott, Véronique Garnodier, nous raconte ses débuts.

Comme quoi il n’y a pas qu’internet et d’autres canaux de distribution restent efficaces. Maintenant je trouve les similarites très fortes avec le social commerce:
  • On reste à la maison
  • La vente se fait par recommendation avec des amies
  • L’amie qui a invite se voit souvent offrir sa parure de dessous donc c’est comme un programme d’affiliation où le parrain va toucher un certain pourcentage de la vente
  • Ca marche avec le bouche à oreille et se développe de façon virale.


Intéressante publicité qui prend les principes de recherche de produits sur internet et l’applique à la distribution. Voilà donc ce que ça donnerait si on pouvait faire en magasin comme on fait sur Internet.


The Oprah Effect ou comment un show peut changer radicalement le cours d’une entreprise
Aux US, Oprah est une icône. Son show touche chaque semaine 44 millions de téléspectateurs et son influence est si grande que toutes les recommendations produits qu’elle fait peuvent donner un tournant tout autre à l’entreprise concernée. On parle du Oprah Effect.

Des entreprises se sont vu propulsées aux devants de la scène en quelques jours grâce au show. Leurs produits peu connus, sont devenus des best sellers tournant l’entreprise vers une direction toute nouvelle. Dès la fin du show, les bons de commande sont arrivés par centaines et par milliers et ne se sont plus arrêtés. Ainsi les produits de Carol’s Daughter ou de We Take the Cake sont désormais distribués dans tous les coins de l’Amérique ayant bénéficié de l’Oprah Effect.

Chacun espère donc ce coup de pouce divin pour lancer leur business mais les places sont chères. Oprah est très selective dans les produits qu’elle présente. Ils doivent être glamour, tournés vers la femme, très bien présentés. Certains essaient des années et des années de participer au show, sans success, mais quand le coup de fil arrive et dit ‘’go’’ autant s’attendre à un vrai coup de baguette magique.



Je vous parlais dans mon article précédent du Woodfield Mall et bien voilà que son site internet présente un concept bien intéressant. Les centres commerciaux se mettent aussi à la personnalisation et veulent retenir leurs clients. La fidélisation se fait désormais à deux niveaux: le magasin et le centre commercial.

Quand les centres commerciaux se mettent à la personnalisation

Ainsi sur le site de Woodfield, on peut créer son espace personnalisé et bénéficier d’avantages. On peut dire quels sont nos magasins péférés et ainsi recevoir des coupons pour ces marques. On est aussi informé des événements et on peut organizer ses visites en les préparant comme on prepare un voyage, sélectionnant les offres spéciales et imprimant l’itinéraire du jour avec les coupons associés. On peut également enregistrer les anniversaires pour ainsi ne pas oublier le cadeau qui fera plaisir.

Plus que les avantages que le site offre, ce qui attire le plus mon attention, c’est le muti-niveaux de la fidélisation client. Vous avez les offres que vous recevez de l’enseigne puis vous avez les offres que vous recevez du centre commercial où se trouve l’enseigne. On n’en fera jamais assez pour fidéliser les clients !



Contact
Twitter
LinkedIn
Slideshare

Un livre, Un jour

Quatre sœurs : Hortense T2 - Cati Baur/Malika Ferdjoukh

En lisant le tome 2 des Quatre Sœurs, une bouffée de légèreté et un assemblage finement dosé de...

Rawsome Vegan Baking - Emily Von Euw

I had been in and out of veganism for 2 years now. Inspired by a better lifestyle and certainly...

Goggles – Tetsuya Toyoda

Goggles est un one-shot compilant six tranches de vie, flirtant entre humour, fragilité extrême et...

Dragon Rider – Cornella Funke

If you enjoy books with adventures, then you’re going to like this book. In this story Firedrake a...

Shaman King - Hiroyuki Takei

This manga series Shaman King written by Hiroyuki Takei takes the reader’s attention instantly....