Vers un nouveau marketing...(Towards a new marketing approach...)


Mercredi 15 Février 2006
Connaissez-vous NATURINO ?
Si vous avez des enfants vous n’avez sûrement pas du y échapper ! En effet, nous recherchons sans cesse pour nos têtes blondes (mon fils est brun, mais bon) ce qu’il y a de mieux, n’est-ce pas ? On veut de beaux jouets, une crèche superbe, des habits de bonne qualité…et des chaussures super confortables pour leurs pieds !

La maman que je suis a trouvé le produit de très bonne qualité et l’a adopté ; la marketeuse maintenant, s’est penchée sur un concept marketing très intéressant. Un produit d’abord mais surtout un positionnement. Cette entreprise italienne a su s’imposer dans le monde entier grâce à un savant mélange produit/positionnement. Avez-vous entendu parler de « l’effet sable » ? Et bien il s’agit de la technologie développée par Naturino. La chaussure pour « marcher » qui a l’aval de spécialistes. Cette technologie alliée à des modèles « tendances » hissent les produits sous les feux des projecteurs et satisfait les consommateurs. Le prix ? Cher ! Mais pour la qualité, on n’y ferait presque pas attention.

D’un point de vue communication, Naturino fait aujourd’hui du sponsoring sportif avec l’équipe cycliste, Naturino-Sapore di Mare, une école de foot de Barcelone et une équipe basket, Demon Astronautus d’Amsterdam. Mais surtout il y a Dr Naturino qui vient apporter un peu de divertissement aux enfants hospitalisés…n’est-ce pas cela la plus belle réussite de Naturino ?

Savez-vous ce qu'est le Buzz Marketing?
Le Buzz, toute nouvelle puissance que les marketeurs utilisent et qui donne des résultats spectaculaire.

Le Buzz = bouche à oreille traditionnel + bouche à oreille électronique

Qui mieux que vos amis pourraient vous influencer ? Le buzz part du principe que le marketing est réalisé par le consommateur lui-même. On parle de CtoC. Ainsi, vous découvrez un produit et vous en parlez à vos amis qui vont alors acheter le même produit. Avec la puissance de l’internet, au lieu de toucher un seul ami, vous pouvez en toucher plusieurs en même temps d’où une efficacité accrue du concept.

Certaines sociétés ne reposent que sur ce principe. Ainsi tous les sites de e-commerce réalisant des ventes privées utilisent le buzz. En ce qui les concerne ils vont encore plus loin car ils utilisent le « Marketing confidentiel ». Ainsi pour profiter des offres de ces sites, vous ne pouvez qu’être recommandés par un ami. Dans ce cas, on pourrait cependant se demander si un ciblage aussi important ne limite pas dans une certaine mesure les possibilités de ventes. En effet, sur certains chat des personnes recherchaient ouvertement un parrain pour pouvoir acheter des produits. Si ces mêmes personnes n’avaient pas besoin de parrainage, elles auraient acheté les produits de suite. Mais le succès ne vient-il pas de cette confidentialité ? Un juste équilibre entre les deux pourrait être envisagé…

Ouvrages
Buzz Marketing (ed. d’Organisation), K. Stambouli, E. Briones
Les secrets du marketing viral (Ed. Maxima), S. Godin

Lundi 6 Février 2006
finis origine pendent
"La fin dépend du début"

Je blogue un peu, beaucoup, professionnellement ...
Le numéro 173 du mensuel Capital offre une ouverture sur la planète « blog » qui peu à peu est devenu, pour certains, non plus un simple hobby mais bien un revenu mensuel.

Je vous vois d’ici, vous novice de l’Internet, yeux écarquillés relisant maintes et maintes fois le titre de cette article : « blo » quoi ?

Blog ! Le mot et lâché. Néologisme technologique et tendance ou barbarisme ricain francisé sans fondement ?

Ce nouveau principe fraîchement débarqué des Etats-Unis (vous en doutiez ?) était à l’origine une manière gentillette de partager une tranche de vie avec ses amis et proches, une sorte de journal intime en ligne accessible à tous. Un journal intime où tout un chacun peut émettre son avis.

Progressivement, et c’est peut être là, la clé de sa pérennité, le blog est devenu un espace de libre expression et de libre échange employé tant par le surfeur addict lambda que par des structures organisées : associations, écoles, entreprises, etc…

Le blog est alors devenu un moyen de connaître et d’échanger avec ses clients, de discuter avec les parents d’élèves, de se faire connaître, de jauger l’opinion des consommateurs et maintes autres choses.

Et alors même que ce procédé commençait à entrer dans les moeurs en tant que tel, ne voilà t’il pas que celui se fait chevalier Eon et se transforme encore jusqu’à devenir une libre boutique pour certains. Et pas des moindres…

Certains ont même quitté leur emploi pour ne vivre que des revenus que leur rapporte leur blog ! Et c’est notamment le cas de Mme Pascale WEEKS qui a sans remord quitté son emploi chez IBM pour vivre des revenus de son blog culinaire jusqu’à être à l’aube de la sortie d’un ouvrage culinaire tiré des recettes qu’elle propose sur son blog.

Le site Internet traditionnel est-il devenu obsolète ? Est-il mort ?

Je ne le crois pas, mais on s’oriente vers une facilité de l’échange (Messenger, sms, blog…) que les structures rigides d’un site ne permettent pas toujours et que la société actuelle requiert.
C’est une des raisons du succès du buzz marketing (bouche à oreille pour les profanes) que facilitent les nouveaux procédés tels que le blog.

Alors en faire un moyen de revenu pourquoi pas mais est-ce à la portée de tous…Rien n’est moins sur. Encore faut-il avoir une idée qui plaise aux Internautes et pouvoir se consacrer à la mise à jour quasi quotidienne, si ce n’est quotidienne, de son blog. Car voilà l’un des secrets du succès d’un blog : il doit vivre, continuellement ! Et ce n’est pas une mince affaire que de le rendre attractif tant par son contenu que par son arborescence.

Mais toutefois, si vous êtes un internaute avéré, que vous ne manquez pas d’idées et de créativité et que vous disposez de temps…soyez heureux ! La richesse est peut-être est à portée de clic !

Source : "Mon hobby est devenu un business", Capital n°173, février 2006

Le repositionnement via le Street Marketing !
Je voudrais souligner le superbe repositionnement de l’alcool COGNAC. En effet, face à une baisse de la consommation en France et face à une image vieillissante, le COGNAC à cherché à redorer son blason et à se repositionner. Quelle idée superbe ! Le Street marketing !

Ainsi, COGNAC a utilisé l’image du chanteur Usher notamment pour lancer cette boisson aux Etas-Unis, devenant ainsi la boisson égérie de la population noire américaine. Si vous allez en discothèque aux US, un verre de Cognac (coupé avec du jus d’orange) coûte 150€ !

Aujourd’hui, des PME au bord de la faillite ont ainsi réussi à remonter la pente et à devenir florissantes.

Petite leçon de marketing, qu’est-ce que le Street Marketing : il « consiste à bousculer l’ordinaire des passants en créant l’événement dans la rue ou dans un lieu spécifique ». Le street peut aussi souvent être lié à l’usage de l’image d’une personnalité en lui faisant « porter » le produit. Des exemples : Von Dutch et Britney Spears, UGG boots et Paris Hilton, Airness et Sylvain Wiltord.

Source : Newzy, Le cognac relancé par le rap
Site officiel du cognac en France
En pièces jointes : la campagne de publicité 2005

2005_pub_vieux.pdf Le cognac est-il vieux ?  (416.72 Ko)
2005_pub_eleve.pdf Le cognac est-il trop bien élevé ?  (286.67 Ko)


Mardi 17 Janvier 2006
Blog versus Site Internet
Un site reste institutionnel et a pour objectif de présenter la société.
Le blog permet davantage d’interactivité avec les clients et vous permet d’y mettre davantage votre « âme ». Ainsi si vous n’êtes pas experts du design et d’HTML et que votre budget est réduit, commencez par un blog. Vous pourrez y mettre des photos, recevoir des messages et présenter votre structure. Professions libérales, association ou société en création, pensez au blog !

Mardi 17 Janvier 2006
La communication
La communication, un grand mot que tout le monde connaît mais que finalement peu maîtrisent dans sa globalité. Hier, en faisant un cours à des étudiants, la question s’est posée : comment mesurer les résultats d’une campagne ? Je pense que beaucoup d’outils existent mais que la vraie mesure se situe sur le long terme et par rapport au chiffre d’affaires généré.

Le vrai pouvoir de la communication se situe dans les éléments suivants :
  • Quand on commence une action de communication, il ne faut plus arrêter. Rompre la communication ou ne faire qu’une action ne donnera aucun résultat à long terme,
  • Utiliser tous les outils de communication en alternance. Mixer outils d’aide à la vente, relations publiques, marketing direct, publicité et promotion des ventes.

Chaque action fera des ricochets sur la suivante et vous verrez de vrais changements. Une chose est sûre, la communication nécessite un certain investissement et mieux vaut la prévoir dès le début.

Dans les pays anglo-saxons, on fait la brochure pour trouver le contrat, en France, on est encore trop dans la tendance de trouver le contrat qui va payer la brochure ! Une bonne stratégie de communication mène forcément à des résultats positifs.

Lundi 2 Janvier 2006
La TPE/PME en chiffres
source INSEE 2004

L’INSEE dénombre 2 447 000 entreprises correspondant aux critères de petite entreprise et exerçant une activité (sont exclues les sociétés civiles, les personnes morales et organismes soumis au droit administratif, les organismes privés spécialisés).

Selon l’INSEE, 98% des entreprises sont des entreprises de moins de 50 salariés en France ; les entreprises de moins de 10 salariés représentant à elles seules 93% des entreprises soit un nombre de 2 270 000. Parmi elles, 13% appartiennent à de grands groupes alors que 75% d’entre elles sont indépendantes (ce nombre prenant également en compte les franchises). 30% des PME sont des entreprises artisanales inscrites au répertoire des métiers.

Ne cherchez plus à être experts en tout, faites bien ce que vous savez faire !
Chaque chef d’entreprise a son expertise. Elle peut être financière, technique, commerciale ou marketing.

En général, lorsque vous avez une question juridique, vous vous adressez à un avocat, c’est votre expert comptable qui tient votre comptabilité, vous vous occupez de développer votre produit.

Alors pour votre marketing, adressez-vous à des experts ce qui vous permettront de vous recentrer sur votre expertise et donc d’être plus efficaces. Le marché va très vite, la concurrence est forte et une entreprise non dynamique peut très vite être dépassée. Sachez prendre les devants et savoir vous entourer.

Non, le chef d’entreprise n’est pas isolé ! Est isolé qui veut ! Il est certes seul face à la décision finale mais avant cela, il peut s’entourer d’experts qui l’aideront à prendre ses décisions.

Mieux vaut faire du marketing tôt que tard
Le marketing est à la base de la conception de votre entreprise. En effet, lorsque vous mettez en place le concept de votre entreprise, déjà en phase d’idée, vous faites du marketing.

Malheureusement beaucoup de créateurs, une fois cette étape passée, ne consacrent plus leur temps au marketing mais à la gestion opérationnelle et administrative de leur entreprise. C’est souvent trop tard qu’ils se rendent compte qu’ils n’auraient pas du arrêter cette « démarche marketing » qui du coup, leur fait perdre du temps.

Le processus marketing ne doit jamais être rompu, il permet de maintenir le dynamisme de l’entreprise. Il permet de préserver l’existant et de préparer l’avenir. N’attendez pas pour vous remettre dans votre démarche marketing.

Des créateurs qui ont déposé le bilan vous diront qu’une de leurs erreurs est d’être trop resté dans la gestion administrative de leur entreprise et d’avoir compris trop tard où se trouvait la vraie valeur de leur entreprise.

Jeudi 29 Décembre 2005
Qu’est-ce que le marketing ?
Lorsque l’on demande à un dirigeant de TPE ce qu’est le marketing, la première réponse est la publicité ! En effet, la publicité est une des facettes du marketing mais elle est très loin de représenter ce qu’est le marketing.

Aujourd’hui de plus en plus de chefs d’entreprises de TPE et PME prennent conscience de l’importance du marketing parce qu’ils savent que la survie de leur entreprise en dépend. Cependant peu savent encore ce que le marketing représente vraiment et l’amalgament avec tout et n’importe quoi. Tout d’abord la stratégie. Un mot qui fait souvent peur ! La stratégie est la base de toute action opérationnelle que le marketeur pourra mettre en place. En fonction de la stratégie choisie, les outils utilisés seront différents.

Il est impossible de dissocier marketing stratégique et marketing opérationnel car de l’un découle l’autre. C’est pourquoi, une stratégie doit être suivie d’actions mais vous ne pouvez pas demander à votre conseil de mettre en place des actions avant d’avoir défini votre stratégie. Il vous faut d’abord savoir où vous voulez aller avant de savoir quoi faire pour y parvenir !

On dit souvent que le bonheur ne se mesure que par rapport au malheur. N’apprécie-t-on pas davantage une chose quand on peut la mesurer par rapport à une autre ? Ainsi on apprécierait la fortune quand on n’a pas vécu dans l’opulence, la paix intérieure quand on a été tourmenté, d’avoir un job quand on n’en a pas eu avant, …

Par conséquent, on apprécierait davantage une promotion quand on l’a attendue depuis longtemps. Un jeune qui aurait rapidement un poste à responsabilités n’en mesurerait pas autant la valeur qu’une personne avec de expérience qui a travaillé dur pour l’obtenir. La « sueur » serait donc nécessaire pour pouvoir tirer le meilleur parti des choses.

Par exemple, avec la première bulle internet beaucoup ont eu des opportunités en or, certainement prématurément, et ont ensuite subi le contre coup. Quand vous parlez avec ces personnes, elles sont aujourd’hui plus raisonnables et savent davantage attendre et apprécier les opportunités qui se présentent à elles. Pourquoi ? Parce que le contre coup de la bulle a été si fort et qu’elles ont du tellement se battre pour s’en remettre, que les acquis d’aujourd’hui ont un goût bien meilleur. Un peu maso la nature humaine quand même mais la réalité le montre bien, il faut « manquer » un peu pour apprécier à sa juste valeur ce que l’on possède.

Le mérite donne-t-il du goût aux choses?
On dit souvent que le bonheur ne se mesure que par rapport au malheur. N’apprécie-t-on pas davantage une chose quand on peut la mesurer par rapport à une autre ? Ainsi on apprécierait la fortune quand on n’a pas vécu dans l’opulence, la paix intérieure quand on a été tourmenté, d’avoir un job quand on n’en a pas eu avant, …

Par conséquent, on apprécierait davantage une promotion quand on l’a attendue depuis longtemps. Un jeune qui aurait rapidement un poste à responsabilités n’en mesurerait pas autant la valeur qu’une personne avec de expérience qui a travaillé dur pour l’obtenir. La « sueur » serait donc nécessaire pour pouvoir tirer le meilleur parti des choses.

Par exemple, avec la première bulle internet beaucoup ont eu des opportunités en or, certainement prématurément, et ont ensuite subi le contre coup. Quand vous parlez avec ces personnes, elles sont aujourd’hui plus raisonnables et savent davantage attendre et apprécier les opportunités qui se présentent à elles. Pourquoi ? Parce que le contre coup de la bulle a été si fort et qu’elles ont du tellement se battre pour s’en remettre, que les acquis d’aujourd’hui ont un goût bien meilleur. Un peu maso la nature humaine quand même mais la réalité le montre bien, il faut « manquer » un peu pour apprécier à sa juste valeur ce que l’on possède.


1 ... « 64 65 66 67

Contact
Twitter
LinkedIn
Slideshare

Un livre, Un jour

Vent de boulet: récits autour de la grande guerre - Sylvie Dubin

Merveilleusement écrit ce livre retrace la grande guerre  à travers différents récits et différents...

Rediscover Jesus - Matthew Kelly

This book was offered to us by our church for Christmas. Very easy to read, it opens or reopens our...

The Unfaithful Queen: A Novel of Henry VIII's Fifth Wife - Carolly Erickson

A flashback in the times, where Kings got all they wanted and girls were raised to please the...

What I know for sure - Oprah Winfrey

A book full of positivism! Oprah shares with us all her life's learning and how to see the life...

French Twist: An American Mom's Experiment in Parisian Parenting - Catherine Crawford

As a French mom living in the US, this book was very interesting for me. As I have my own vision of...